Un coup de main à dame Nature pour lancer la pêche aux petits poissons des chenaux

Un des employés du Centre de pêche JP... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Un des employés du Centre de pêche JP Hivon s'est rendu sur la rivière, boyaux d'arrosage à la main, pour donner un petit coup de pouce à dame Nature.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La tempête de neige de mardi a laissé quelques dizaines de centimètres dans la région. Dès le lendemain, des pourvoyeurs se sont empressés de prendre en charge la rivière Sainte-Anne en vue de la prochaine saison de pêche aux petits poissons des chenaux qui tarde à se mettre en branle à Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Des courageux se sont rendus sur la rivière, boyaux d'arrosage à la main, pour donner un petit coup de pouce à dame Nature, mercredi.

«On fait notre possible avec la tempête de neige qui s'est abattue sur la rivière. Nos 2 pouces de glace ont été recouverts de 20 centimètres de neige. Il faut faire partir cette neige-là. On espère le 31 décembre et le 1er janvier, avec les températures de -15 degrés annoncés, être capable de travailler encore plus le couvert de glace», lance Steve Massicotte, président de l'Association des pourvoyeurs de pêche aux petits poissons des chenaux.

Avant d'installer le village temporaire de cabanes de pêcheurs, il faut avoir entre 10 et 12 pouces de glace. Un objectif encore bien loin d'être atteint. Il y a toutefois une lueur d'espoir à l'horizon.

D'ailleurs, des pourvoyeurs d'expérience ont pris d'assaut la rivière dans la journée, mercredi, pour des travaux de routine... en retard. Christian Hivon était de ceux-là. 

«On est allé arroser la glace. On a arrosé avec un jet qui envoie l'eau jusqu'à 75 pieds. Si l'eau gèle pendant la nuit, jeudi on va aller un peu plus loin. Si on ne fait pas ça, il n'y aura pas de pêche», explique M. Hivon.

«Ce sont nos vieux, des pourvoyeurs d'expérience qui en ont vu d'autres. Il y en a un qui fait la descente. [...] Il n'y a pas vraiment de danger», ajoute M. Massicotte.

Un autre individu a aussi mis la main à la pâte à bord de sa chaloupe. Les pourvoyeurs tentent tant bien que mal de tout mettre en oeuvre afin de commencer la saison le plus rapidement possible.

Si certains clients repoussent leurs réservations, selon le président de l'Association des pourvoyeurs de pêche aux petits poissons des chenaux, d'autres échappent aux pourvoyeurs. «La période des Fêtes, c'est la période où les gens viennent en famille et souvent on ne récupère pas ces gens-là. [...] On va pouvoir discuter de pertes économiques probablement au bilan à la fin de la saison», souligne-t-il

Il n'est pas exclu de repousser la saison au-delà du 15 février. Toutefois, il faudra que le poulamon soit encore au rendez-vous.

«Il y a 800 millions de poissons qui s'en viennent. Ils sont censés être déjà arrivés depuis un bout, mais on va quand même faire des vérifications à la fin. [...] Présentement, il y a une date qui est le 15 février. On verra après ça s'il y a lieu de prolonger la saison. Il faudra faire une rencontre avec les pourvoyeurs», explique Steve Massicotte.

Christian Hivon, qui compte déjà plus de 45 ans d'expérience au Centre de pêche JP Hivon, a déjà vu des saisons se prolonger dans le passé. D'ailleurs, il ne serait pas surpris que cela se produise cette année.

«On a déjà vu des cabanes louées en mars. C'est certain que le poisson a frayé, mais il est toujours là [...] S'il y a possibilité, ça va se faire», croit le pourvoyeur.

L'Association des pourvoyeurs de pêche aux petits poissons des chenaux pense qu'à partir du 1er janvier les pourvoyeurs devraient être en mesure de travailler sur la rivière. Aucune date n'a été arrêtée sur l'ouverture officielle de la saison, mais on affirme que ce sera une ouverture graduelle comme l'an dernier.

Rappelons que la pêche aux petits poissons des chenaux n'a pas pu démarrer le 26 décembre comme le veut la tradition en raison du temps doux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer