Dossier de Cooke: Beaumont reconnaît que ses propos ont pu choquer

Le président-directeur général du CIUSSS, Martin Beaumont (au... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Le président-directeur général du CIUSSS, Martin Beaumont (au centre), a rencontré la presse dans les jours qui ont suivi la diffusion d'une vidéo montrant deux résidents de la résidence Cooke ayant chuté au sol et demandant de l'aide. Il était alors flanqué du directeur adjoint au soutien à l'autonomie des personnes âgées, Sébastien Rouleau, et du directeur des ressources humaines, communications et affaires juridiques, Louis Brunelle.

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Martin Beaumont reconnaît que sa première sortie publique en réaction au dossier chaud de la résidence Cooke a été reçue négativement par certaines personnes, mais le pdg du CIUSSS relève toutefois que la réalité des centres d'hébergement de soins de longue durée et de leurs bénéficiaires est souvent méconnue.

Retour en juillet. Une femme, Johanne Panneton, rend visite à sa mère à la résidence Cooke lorsqu'elle aperçoit deux résidents ayant chuté au sol et demandant de l'aide. Les membres du personnel sont introuvables à l'étage. Les deux résidents demeurent au sol durant au moins deux minutes et 30 secondes. Choquée par la situation, Mme Panneton filme le tout.

L'histoire est en première page de l'édition du Nouvelliste du 18 juillet. La nouvelle fait le tour du Québec, alimentant les bulletins d'informations et les journaux durant plusieurs jours. La vidéo devient virale sur les réseaux sociaux.

Martin Beaumont décide de rencontrer la presse le 18 juillet. Tout en se disant sensible à la situation, il déclare qu'un délai d'intervention de deux minutes et 30 secondes est raisonnable et acceptable et il ajoute que les chutes sont nombreuses en centre d'hébergement de soins de longue durée.

Cette réaction, à chaud, a pu laisser l'impression que Martin Beaumont voulait banaliser les incidents. Appelé à commenter la gestion de ce cas cinq mois plus tard, ce dernier affirme qu'il s'est laissé guider par une de ses valeurs fondamentales: la transparence.

«J'aurais pu me retirer en disant que j'allais regarder tout ça et que j'allais revenir plus tard. Mais je ne pense pas que la population s'attende d'un haut dirigeant, qui a une charge importante, qu'il dise seulement: ''Je vais étudier ça et je vais revenir''. Ma responsabilité était de donner mon point de vue. Je suis conscient que ce que j'ai pu dire a choqué. Mais il y a quand même des réalités là-dedans.»

Selon M. Beaumont, la population en général n'est peut-être pas très au fait de la vie quotidienne dans les CHSLD et de la réalité des gens qui y vivent.

«Il y a des choses qui ne sont pas toujours bonnes à dire, mais il faut continuer de faire de l'éducation à la population sur ce que c'est, un CHSLD, sur quel type de clientèle on y retrouve.»

Une enquête avait été lancée à la fois par le CIUSSS régional et par le ministère de la Santé. Un rapport d'analyse a été produit et un plan d'action a été mis en place pour apporter des correctifs dans le but d'améliorer la situation. Les recommandations sont appliquées et Martin Beaumont assure qu'il se fait un devoir de suivre le dossier de très près. La réorganisation du travail découlant de ce plan d'action peut être considérée comme un élément positif de toute cette histoire, déclare le pdg, qui apporte toutefois un bémol à ce constat.

«Ça a eu du bon. Mais est-ce que ça a eu du bon de mettre (sur la place publique) une patiente vulnérable, qui n'a pas consenti à être mise sur Internet pendant des jours et des semaines? Ça a du bon, ça? En contrepartie de la dignité, ça ne vaut pas ça», commente M. Beaumont, en soulignant que son équipe a respecté comme il se doit la confidentialité de l'individu et respecté les choix de la famille par rapport au traitement apporté à la dame.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer