Chaleureux Noël!

Joyeux Noël!... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Joyeux Noël!

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Du jamais vu en 140 ans. Voici comment on peut résumer en quelques mots les prévisions météorologiques pour la veille de Noël. Alors que le père Noël entreprendra sa plus longue nuit de l'année, les températures devraient être de 20 degrés Celsius au-dessus des normales de saison.

Ils ont l'habitude de jouer des tours, les... (Stéphane Lessard) - image 1.0

Agrandir

Ils ont l'habitude de jouer des tours, les lutins, mais cette fois, c'est dame Nature qui leur en a joué un avec un mercure à la hausse qui battra tous les records depuis 140 ans.

Stéphane Lessard

Avec des températures records de chaleur, les enfants... (Stéphane Lessard) - image 1.1

Agrandir

Avec des températures records de chaleur, les enfants ne savent plus sur quel pied danser, entre un cornet de crème glacée et une canne de bonbon... Pour les indécis, le mieux reste encore de choisir les deux!

Stéphane Lessard

Environnement Canada prévoit un bon réchauffement pour les prochains jours. Amorcé au cours de la soirée de mercredi, ce réchauffement doit être accompagné de pluie sur le sud du Québec. Des épisodes de brouillard sont également à prévoir dans certain secteur.  

«On va se réveiller le 24 décembre avec des températures qui vont s'approcher du 15 degrés Celsius. Ça va donc être très doux», lance d'emblée Marie-Ève Giguère, météorologue à Environnement Canada. 

On devrait donc battre le record de chaleur pour un 24 décembre. Jamais il n'aura fait aussi chaud la veille de Noël depuis près de 140 ans, soit depuis qu'on enregistre les températures. La précédente marque datait de 1957, alors que le mercure avait atteint 6,7 degrés Celsius à Trois-Rivières. Cette même journée, il avait fait 8,3 degrés à Montréal et 7,2 degrés à Québec. 

«Nous allons donc amplement battre le record», souligne la météorologue qui précise que cette réalité concerne presque tout le mois de décembre. «Depuis le début du mois, il y a plusieurs jours où les températures étaient bien au-dessus des normales, de 5 à 15 degrés au-dessus des normales. Et nous ne sommes pas les seuls à être affectés par cette situation. Plusieurs régions de l'Amérique du Nord sont dans la même situation. Il s'agit d'une situation exceptionnelle. On n'a pas vu ça depuis qu'on observe la météo, il y a au moins 140 ans.»

Mince consolation, les averses devraient cesser en milieu de journée de cette veille de Noël pour laisser place à un léger refroidissement. «Le 25, nous devrions avoir de l'air du nord, donc le temps devrait être plus sec. La journée de Noël sera plus fraîche, mais on va quand même demeurer légèrement au-dessus du point de congélation. Mais au moins, on va redescendre vers les normales de saison», poursuit Marie-Ève Giguère. 

Ces températures normales pour cette période de l'année sont d'environ 5 degrés Celsius pour les maximums et de -15 degrés Celsius pour les minimums. «Le journée la plus chaude sera le 24 décembre, mais nous allons demeurer au-dessus des normales au moins jusqu'à la fin de semaine», note la météorologue d'Environnement Canada.

Par la suite, les radars semblent indiquer des conditions instables. Entre Noël et le jour de l'An, la météo devrait «jouer au yo-yo», souligne Marie-Ève Giguère.

«Nous avons deux systèmes qui devraient passer. On risque de voir des flocons ou même de la pluie verglaçante. La ligne de pluie et de neige sera très près de la vallée du Saint-Laurent. Il est toutefois encore trop tôt pour savoir qui recevra quoi», ajoute-t-elle.

«On suit présentement deux systèmes qui vont nous apporter un cocktail météo de neige, de pluie ou de pluie verglaçante. Il vaudra être vigilant sur les routes et vérifier les dernières prévisions.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer