Quelques courageux sur les pentes à Vallée du parc

La météo capricieuse n'a pas empêché ces deux... (Stéphane Lessard)

Agrandir

La météo capricieuse n'a pas empêché ces deux skieurs de dévaler les pentes du centre de glisse Vallée du Parc.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Malgré un temps maussade, certains skieurs n'ont pu se retenir de braver la pluie afin de célébrer la première journée d'activités au Centre de glisse Vallée du Parc.

Malgré un temps maussade, certains skieurs n'ont pu... (Stéphane Lessard) - image 1.0

Agrandir

Stéphane Lessard

Avec deux remontées et trois pistes ouvertes, la station a tout de même été en mesure d'offrir des conditions acceptables en journée, et même en soirée puisque, malgré la pluie, la station est restée ouverte. 

«Ç'a bien été. On pensait avoir de la neige mais finalement nous étions sur la limite et ce fut de la bruine. Il y a tout de même eu plusieurs personnes qui sont venus, des jeunes adultes qui

ont fini l'université ou encore de jeunes délinquants qui ont manqué l'école!», a rigolé Annie Brousseau.

La période avant le congé des Fêtes n'est pas la plus populaire, mais le fait d'être ouvert permet de préparer la table en vue de la période la plus achalandée de l'année, quelques jours plus tard.

«Avant Noël, ce ne sont que les mordus. C'est plutôt entre Noël et le jour de l'An qu'il y a le plus de gens. Et ça explose au 3 janvier, quand les gens ont terminé les tourtières et de voir la famille.»

«C'était important pour nous d'ouvrir avant Noël, ce l'est toujours, mais nous ne donnons jamais de date précise, parce qu'on veut s'assurer que ce soit sécuritaire.»

Mais voilà qu'à l'horizon se pointe la journée de jeudi, avec un mercure qui devrait osciller autour de 14 degrés Celsius, le tout accompagné de pluie. Une température chaude qui risque de refroidir les skieurs au retour de Noël, surtout avec un couvert de neige plutôt mince pour cette période de l'année.

«Ce n'est pas le fun, mais on ne crie pas encore à la catastrophe surtout qu'il annonce du froid après Noël afin de fabriquer de la neige. Nous sommes encouragés par les prévisions à moyen terme. Ce n'est pas l'idéal, on aurait aimé être ouvert le 1er décembre avec une tempête de neige comme dans le passé», mentionne Mme Brousseau.

La bonne nouvelle est que cette journée de 14 degrés Celsius ne pouvait tomber sur une meilleur date, puisque le centre sera fermé le lendemain, le 25. Les experts de l'enneigement auront ainsi une chance de remettre les pistes en état. La situation sera évaluée d'heure en heure à savoir si les skieurs pourront retrouver les pentes le 26 décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer