Jardins illuminés: déjà 4000 visiteurs cette année

Les Jardins illuminés ont déjà attiré 4000 personnes... (François Gervais)

Agrandir

Les Jardins illuminés ont déjà attiré 4000 personnes le week-end dernier.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) En l'absence de neige, de froid, de patinage, de raquette, de sports de glisse, de bonshommes de neige et de forts à construire, les familles se tournent vers le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. Ce n'est tant pour implorer de meilleures conditions hivernales que pour profiter de Noël en lumière, cette série d'activités qui animent joyeusement la période des Fêtes sur les terrains de la Basilique.

Déjà 4000 personnes se sont rendues sur place pour visiter les Jardins illuminés lors du week-end des 11, 12 et 13 décembre, et ce, même si le droit d'entrée est passé de 2 $ à 3 $ cette année, indique le porte-parole du Sanctuaire, Pierre Montreuil. Ce chiffre est comparable à l'an dernier pour le premier week-end. «Notre seul ennemi, c'est la pluie», dit-il, car elle ralentit les visiteurs.

L'avantage de n'avoir eu aucune trace de neige au sol, toutefois, c'est que plusieurs personnes en fauteuil roulant ont eu l'occasion de faire la visite des lieux cette année, dit-il, peut-être pour la première fois.

Les jardins sont ornés d'encore plus de lumières, cette année, tandis que le pont des chapelets a une allure différente. «Toutes les lumières qui soulignent sa structure sont d'un bleu marial», signale M. Montreuil. L'effet est pour le moins spectaculaire.

Vendredi après-midi, les 12 maisonnettes du Marché de Noël se préparaient pour leur plus gros et dernier week-end avant la grande fête.

S'il n'y a pas de neige, on peut apparemment dire merci au courant marin El Niño qui tient son nom, rappelons-le, de l'Enfant Jésus lui-même. Punition pour certains, soulagement pour d'autres, cela n'empêche pas les organisateurs de mettre de l'ambiance quand même pour la Nativité. Deux feux de foyers brûlent donc autour des maisonnettes pour réchauffer agréablement l'atmosphère.

Louise Blanchette, de l'entreprise Héritage Varia s'est déplacée de Ville Saint-Laurent, pour la première fois cette année, au Marché de Noël du sanctuaire, pour y vendre ses confits d'oignons et ses caramels. «Le week-end dernier, j'ai manqué de produits», dit-elle. «Cette fois, j'en aurai suffisamment», assure-t-elle, satisfaite de l'achalandage généré par cette activité commerciale particulière.

Le Marché compte d'ailleurs quatre exposants de plus que les autres années. L'organisation les a logés au sous-sol de la Basilique.

Denis Dupont, de Sainte-Anne-de-la-Pérade, affronte bravement le temps humide à vous glacer les os pour vanter toute la gamme des Boissons du Roy, dont un vin à la rhubarbe qui, confie-t-il, est son préféré dans l'éventail des vins, apéros et digestifs proposés par l'entreprise familiale.

Beaucoup de gens vont au Marché pour y trouver des cadeaux originaux ou artisanaux comme celui-ci pour les offrir à Noël.

Nancy Jacob, profite de ce marché pour écouler ses créations. Grâce au Marché de Noël, les visiteurs découvrent les bijoux fort originaux et très jolis qu'elle fabrique à partir de plastique recyclé. «Certains les achètent pour leur tenue des fêtes, d'autres pour faire cadeau», dit-elle. C'est que Mme Jacob a développé une technique bien à elle qui lui permet de créer des oeuvres à partir de bouteilles d'eau ou de shampooing.

Dans la maisonnette voisine, on trouve des produits faits à partir des tomates de Saint-Pierre-les-Becquets et des canneberges de Saint-Louis-de-Blandford. L'entreprise La Tomaterie, de Guylaine Roy, propose aussi une foule de pâtés, de tartes, gâteau aux fruits et autres délices, de quoi s'évader de la cuisine à Noël.

Samedi, les visiteurs pourront aussi se mettre dans l'ambiance des Fêtes en assistant à un concert du Choeur des Pauvres de Saint-François, à 19 h, qui fait toujours salle comble d'année en année.

Rappelons que l'entrée vers les Jardins de lumière comprend une exposition de crèches et de modèles réduits. L'exposition est ouverte samedi, de midi à 21 h et se poursuit chaque jour jusqu'au 2 janvier inclusivement, incluant les 24, 25 décembre, le 31 janvier et le jour de l'An.

Il y aura une vigile de prière préparatoire à Noël, le 21 décembre, à 19 h 30 ainsi que plusieurs messes, le 24 décembre, soit à 19 h, 20 h, 21 h 30, 23 h 30 et minuit (avec la Maîtrise du Cap) qui se dérouleront soit à la Basilique ou sous-sol ou encore au Petit Sanctuaire, en fonction de l'heure.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer