L'actualité régionale en bref

Une manifestation de la Table régionale des organismes communautaires... (Stéphane Lessard, Archives)

Agrandir

Une manifestation de la Table régionale des organismes communautaires de la Mauricie et du Centre-du-Québec, en octobre, au centre-ville de Trois-Rivières.

Stéphane Lessard, Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les TROC ont manifesté à Montréal

Les Tables régionales des organismes communautaires du Centre-du-Québec et de la Mauricie (TROC-CQM) ainsi que de la Montérégie (TROC-M) ont tenu mardi une manifestation à Montréal devant le bureau du premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

Cette manifestation, intitulée «la parade des vulnérables», plaidait pour une augmentation du financement des organismes communautaires ainsi que pour la fin des mesures d'austérité.

Sur les quelque 1000 participants à cette manifestation, près de 400 provenaient de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Groupe SFP: une partie des actifs vendue

Ayant son siège social à Boucherville, Extra multi-ressources vient d'acquérir une partie des actifs de placement temporaire de Groupe SFP Ressources Humaines, qui exploite deux bureaux dans les régions de Trois-Rivières et de Drummondville.

«Il s'agit d'un geste stratégique de la société dans une région en pleine croissance, soit celle du Centre-du-Québec», a déclaré le président d'Extra multi-ressources, Gilles Fournier.

Travaux sur la 4e rue: rien en vue avant 2019

Les commerçants du centre-ville de Shawinigan ont poussé un soupir de soulagement en apprenant que les travaux de réfection sur la 4e Rue ne s'ébranleraient finalement pas en 2016. Or, le programme triennal d'immobilisations, adopté lundi, ne prévoit pas davantage ces manoeuvres en 2017 ou en 2018.

Ce projet de six millions de dollars, entre les avenues de la Station et Broadway, subit le même sort que plusieurs autres chantiers jugés moins prioritaires pour le moment, souligne le maire, Michel Angers. 

«Nous levons la pédale», réitère-t-il. «Mais il peut nous arriver un programme en 2017 et à ce moment, on regarderait ça de près. Mais dans le contexte actuel, nous allons finir la 6e Avenue à Grand-Mère et nous aurons alors pas mal d'ouvrage de fait.»

«Nous avons fait ce qui était le plus urgent», souligne M. Angers. «La 4e Rue peut attendre encore un peu. On fait une gestion du risque. Jusqu'ici, nous avons fait ce qu'il y avait de pire, de plus dangereux.»

Par ailleurs, le maire réitère que des horodateurs sont prévus sur la 5e Rue,  mais la date de leur arrivée demeure imprécise. Le directeur général adjoint, Harold Ellefsen, croit même qu'ils ne pourraient être installés qu'à la fin de l'été 2016.

Avec Guy Veillette

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer