Hola Mexico, bye bye America !

Traverser une nouvelle frontière est une action significative... (Justine L'Heureux)

Agrandir

Traverser une nouvelle frontière est une action significative pour chaque voyageur.

Justine L'Heureux

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Traverser une nouvelle frontière est une action significative pour chaque voyageur. Un moment clé dans chaque voyage. Nous sommes à la veille de traverser la frontière mexicaine de Tijuana, la porte d'entrée de la désertique péninsule du Baja. Nous écrivons en direct de Encinitas, charmante, où les communautés de surfeurs et de cyclistes rendent ce lieu dynamique et agréable à vivre. Déjà deux journées imprévues passées ici, voilà un bilan de nos deux derniers mois en tant que cyclistes-voyageurs.

Déjà 55 jours que nous sillonnons la côte ouest des États-Unis, nous avons parcourus plus de 3000 kilomètres au travers de trois États, soit celui de Washington, Oregon et Californie. Difficile de rendre un résumé de cette dense et intense expérience qu'ont été ces deux derniers mois sur la route. Chaque jour, ou presque, une nouvelle destination, des pays divers et variés, et surtout les gens rencontrés qui nous permettent de s'imprégner le temps d'un instant, de leur endroit de vie. Nous avons toujours été convaincus, que le vrai voyage, ce sont les gens. Ceux-ci constituent l'essentiel de nos mémoires immortelles et intemporelles. Les dernières semaines, tellement intenses sur le plan humain, nous l'ont prouvé une fois de plus.

Durant cette période, nous avons campé tous les soirs, excepté les rencontres spontanées qui nous ont transportés dans le quotidien de plusieurs familles américaines. Les deux derniers jours s'avèrent d'excellents exemples. Nous sommes arrivés le 9 en fin de journée à Encinitas. Une amie et cycliste professionnelle, Joanie Caron, chez qui nous avions amorcé le périple à partir de Vancouver, connaît bien cette région. Elle nous laisse le contact d'un de ses amis. Ainsi, nous rencontrons Lorenzo à son magasin de fruits et légumes. Sans hésiter, il nous invite à passer la nuit chez lui, pour profiter d'un logis pour bien se reposer avant de reprendre la route. Nous partageons ainsi une soirée avec lui et sa famille autour d'un délicieux repas mexicain. Un accueil et une générosité à la mexicaine qui nous offre un avant-goût de l'aventure à venir.

Nous quittons la famille Sanchez en matinée, pour faire un arrêt minute au magasin de vélo de Encinitas. Notre plan de traverser la frontière en journée est vite remis à plus tard. Un de nos vélos nécessite une importante maintenance, plusieurs pièces doivent être changées. Ainsi, nous sommes forcés de passer une autre nuit dans les environs. Lors de notre pause-café, un sympathique homme nous aborde spontanément. Les prévisions météos annoncent pluie et forts vents pour la soirée. Il ne peut nous imaginer camper dans ces conditions. C'est ainsi que nous nous retrouvons à partager un délicieux chili avec sa famille et qu'il nous laisse sa confortable caravane pour passer une nuit au chaud et au sec!

L'amabilité spontanée des Américains n'aura pas fini de nous surprendre jusqu'à notre toute dernière journée. Nous quittons le pays la tête remplie de paysages à couper le souffle, et surtout le coeur débordant de d'émotions et de sourires.

Le duo Sème en Selle poursuit son épopée sur deux roues, pour en savoir plus sur notre épopée, et pour plus d'articles, photos et nous contacter: www.semeenselle.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer