La Tuque: un premier salon du mariage et des grands événements

Guylaine Levesque et Caroline Bérubé organisent le premier... (Audrey Tremblay)

Agrandir

Guylaine Levesque et Caroline Bérubé organisent le premier salon du mariage et des grands événements à La Tuque.

Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Deux entrepreneures de la Haute-Mauricie ont décidé d'unir leurs forces pour mettre sur pied un salon du mariage et des grands événements. L'événement aura lieu les 26 et 27 février prochain à la Place du parc à La Tuque.

«Il y a beaucoup de gens qui me demandaient des références pour des services de mariage, comme une coiffeuse, une pâtisserie, de la décoration... C'était la même chose pour Guylaine [...] C'est là qu'on a lancé l'idée de faire un salon du mariage ici pour donner la chance aux gens de La Tuque de voir ce qu'il y a d'intéressant ici avant d'aller voir à l'extérieur», explique la photographe Caroline Bérubé qui travaille actuellement aux derniers détails de l'événement avec sa coorganisatrice Guylaine Levesque.

Leur objectif est simple, elles veulent que les visiteurs puissent trouver tout ce dont ils ont besoin pour leur événement spécial le même jour.

«Quand tu organises un mariage, un bal, un baptême, un shower, ce sont les mêmes acteurs et services qui sont recherchés. Ils seront tous à la même place. On veut que les gens puissent avoir un moment inoubliable», explique Guylaine Levesque, directrice de la Place du parc.

«En même temps, ça va peut-être faire allumer des gens sur des choses auxquelles ils n'avaient pas pensé. On veut qu'ils soient guidés du début à la fin», ajoute Mme Bérubé.

Les deux femmes, qui organisent l'événement de façon bénévole, ont également un autre objectif. Elles veulent que les commerçants se reconnaissent entre eux et qu'ils puissent se référer. Évidemment, leur mission est de mettre en valeur ce qui se fait à La Tuque, mais certains services sont manquants et il y aura de la place pour la compétition.

«Un peu de compétition ça peut faire du bien. Ça permet aussi de montrer qu'on est dans la même ligue que les gens de Trois-Rivières ou d'ailleurs», lance Caroline Bérubé.

Pour la première année, les organisatrices se limiteront à un maximum de 40 exposants. La période de recrutement battra son plein dans les prochaines semaines. Les deux femmes d'affaires espèrent que la communauté d'affaires de La Tuque sera au rendez-vous.

«On aimerait le faire à chaque deux ans, si c'est bien reçu. Ce serait en alternance avec le Salon des commerçants de la Chambre de commerce», a conclu Caroline Bérubé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer