Encore quatre cliniques de vaccination contre la grippe

Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions quant au succès de la... (Archives)

Agrandir

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions quant au succès de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière dans la région, mais en date du 16 novembre, soit à peu près à la mi-campagne, les autorités de la Santé publique ont observé une baisse de 13 % du nombre de personnes s'étant prévalues du vaccin par rapport à la même période en 2014.

Le 16 novembre, 32 589 vaccins avaient été administrés dans les cinq territoires de la Mauricie et les trois du Centre-du-Québec desservis par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-Centre-du-Québec. Ce nombre exclut les vaccins donnés à domicile ou aux résidants de CHSLD.

«Les gens de 60 ans et plus répondent à l'appel», note Dre Linda Milette, médecin conseil à la Direction de la santé publique, en réitérant qu'il est trop tôt pour établir un bilan, dans un contexte où on craignait que la population soit moins encline à se faire vacciner compte tenu de l'échec de l'efficacité du vaccin l'année dernière.

Les vaccins sont élaborés en fonction des souches du virus de la grippe en circulation en février, soit neuf mois avant la période de vaccination. Il arrive que la composition du virus se modifie entre-temps, ce qui explique le taux d'efficacité quasi nul du vaccin de 2014. Malgré tout, Dre Milette insiste: «Il faut répéter aux gens que la vaccination à l'automne est le meilleur moyen de se protéger contre la grippe. Ça permet de se protéger contre les virus qui vont circuler, et d'éviter les complications comme la pneumonie, les hospitalisations, et même les décès.»

Si les gens de 60 ans et plus ont fait leurs devoirs de prévention, Linda Milette souhaiterait relancer l'appel à l'ensemble de la population qui souffre de maladies chroniques dont des troubles cardiaques ou pulmonaires (comme l'asthme, l'emphysème, la fibrose kystique et la maladie pulmonaire obstructive chronique), le diabète, les troubles hépatiques et rénaux, ou encore le cancer.

«Il ne faut pas hésiter à fairevacciner les enfants de six à 23 mois et les femmes enceintes, aux stades des deuxième et troisième trimestres», ajoute Dre Milette. Les populations ciblées sont particulièrement à risque de contracter la grippe et d'en subir des complications, vu que leur système est moins efficace pour la combattre.

Grippe et période des Fêtes

La période des Fêtes approche, avec ses réunions familiales et autres rassemblements festifs. Accolades, embrassades et poignées de mains se multiplient comme autant de vecteurs de transmission des bactéries et des virus. Dre Milette a trois recommandations à formuler à la population.

«Premièrement, quand on est malade, on reste chez soi. Il n'y a pas que la grippe qui circule, il y a aussi d'autres bactéries comme la coqueluche. Si on tousse et on fait de la fièvre, il ne faut surtout pas entrer en contact avec les groupes plus vulnérables dont on vient de parler», commence-t-elle.

Deuxièmement, si on ne peut éviter de tousser devant nos proches, Dre Milette suggère soit de porter un masque acheté en pharmacie, soit de tousser dans un mouchoir ou dans sa manche. Enfin, la consigne qui revient le plus souvent est celle de la primauté du lavage des mains pour éliminer le plus de traces de bactéries et de virus possible.

Linda Milette rappelle en terminant qu'il est important de se faire vacciner à chaque année, et que si on contracte la grippe, le repos est souvent le seul remède. En cas de doute quant à d'éventuelles complications, on peut contacter Info-Santé 811 avant de consulter un médecin.

Quatre autres cliniques de vaccination sont encore prévues d'ici le 12 janvier. À Trois-Rivières, elles se tiendront à l'auditorium du Centre Saint-Joseph le 15 décembre et le 12 janvier entre 9 h et 20 h. À Shawinigan, le vaccin sera offert au CLSC du Centre-de-la-Mauricie le 17 décembre de 11 h 30 à 18 h 30 et le 11 janvier de 9 h à 15 h 30.

On peut également contacter les centres de rendez-vous pour la vaccination. Les numéros de téléphone se trouvent à l'adresse www.ciusssmcq.ca/vaccinationpopulation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer