Jubilé de la Miséricorde: ouverture des Portes saintes

L'évêque de Trois-Rivières Mgr Luc Bouchard et l'agent... (François Gervais)

Agrandir

L'évêque de Trois-Rivières Mgr Luc Bouchard et l'agent de pastorale Roger Laroche devant la Porte sainte de la cathédrale.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Élaborant les bases de l'Église catholique contemporaine, le concile Vantican II s'est terminé il y a 50 ans. Et c'est pour souligner cet événement historique qui a profondément marqué l'institution religieuse que le pape François a décrété que les douze prochains mois seront l'année sainte (jubilé) de la miséricorde. Afin que tous les fidèles de la Terre puissent célébrer ce moment important, les diocèses ouvriront des Portes saintes ce dimanche.

Même si les Portes saintes sont une tradition catholique qui remonterait à près de 575 ans - la première date de 1423 à l'archibasilique Saint-Jean-de-Latran -, il n'y en a que sept à travers le monde. Et la seule d'Amérique se retrouve à la cathédrale Notre-Dame de Québec.

La décision du pape François d'inviter tous les diocèses à ouvrir des Portes saintes - temporaires cette fois - pour le jubilé de la miséricorde est donc un événement qui revêt une profonde signification. 

«Il s'agit d'une très belle surprise que le pape François nous a faite», avoue l'évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard. «C'est un beau cadeau qui rapproche l'Église des gens, comme le souhaite le pape. François est très sensible aux gens qui ont besoin de la miséricorde.»

Les Portes saintes, ou Porte de la miséricorde, seront donc dans tous les diocèses de la Terre. Celles-ci représentent le passage des fidèles vers Dieu, vers une nouvelle étape dans leur vie. Sur la Porte, on retrouve symboliquement une peinture de Jésus portant un homme. «Le Christ est la Porte. On entre par lui», note Mgr Bouchard.

«Franchir la Porte sera une expérience de miséricorde», ajoute Roger Laroche, responsable du dossier de la Porte sainte au diocèse de Trois-Rivières. «Il s'agit d'un geste symbolique et il y a une démarche spirituelle de proposée.»

Une fois la Porte sainte de la cathédrale de Trois-Rivières franchie, les croyants sont accueillis par des reliquaires de saints canadiens. Des prie-Dieu permettent de plus aux fidèles de se recueillir.   

Cette Porte sainte sera ouverte ce dimanche dès 10 h 30 lors d'une cérémonie bien spéciale présidée par l'évêque de Trois-Rivières. 

Durant toute l'année de la miséricorde, des activités diocésaines seront proposées aux fidèles. Le calendrier de ces rendez-vous religieux est, ou sera, disponible sur le site Internet du diocèse, au www.diocese-trois-rivieres.org.

L'évêque de Trois-Rivières ira de plus à la rencontre des catholiques de son diocèse au cours de la prochaine année. Il se propose de rencontrer les personnes malades à leur lieu de résidence, d'aller à la rencontre des familles ainsi que des prisonniers du centre de détention de Trois-Rivières. Le 24 mars prochain, jour du Jeudi saint, Mgr Bouchard ira célébrer le rite du lavage des pieds auprès de prisonniers.

Deux Portes saintes dans le diocèse de Nicolet

Le diocèse de Nicolet n'aura pas une, mais deux Portes saintes. La première sera à l'église Saint-Victoire de Victoriaville et la seconde à la basilique Saint-Frédéric de Drummondville. Des cérémonies d'ouverture auront lieu ce dimanche à ces endroits, respectivement à 10 h et à 14 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer