Plus de décès que de naissances en Mauricie

Les plus récentes données de l'Institut de la... (La Presse)

Agrandir

Les plus récentes données de l'Institut de la statistique du Québec confirment que la population de la Mauricie «est nettement plus âgée» que celle de l'ensemble du Québec.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les plus récentes données de l'Institut de la statistique du Québec confirment que la population de la Mauricie «est nettement plus âgée» que celle de l'ensemble du Québec, et que la région est l'une des rares où les décès sont plus nombreux que les naissances. La population de la Mauricie affiche une croissance qualifiée de «modeste» par rapport à celle de la province.

Au 1er juillet 2014, la Mauricie comptait 266 794 habitants, soit seulement 1237 de plus qu'en 2011. Si la tendance se maintient, environ 277 000 personnes pourraient vivre en Mauricie en 2036, ce qui correspond à une hausse de 4 % par rapport à 2011. Cette variation est considérée comme «faible» comparativement à celle anticipée pour le Québec.

Les données indiquent aussi que l'âge médian des Mauriciens (48,2 ans), est l'un des plus élevés du Québec. L'âge médian des Québécois est de 41, 8 ans. En Mauricie, la tranche d'âge des 65 ans et plus (22,1 %) est plus importante que celle des moins de 20 ans (18 %), et depuis plus de 15 ans, la région continue d'être parmi celles où le nombre de décès surpasse celui des naissances. L'indice de fécondité de 1,59 enfant par femme est inférieur à la moyenne provinciale de 1,62.

Par contre, la Mauricie sort gagnante de ses échanges migratoires interrégionaux avec un solde de 751 personnes en 21013-2014, le meilleur bilan en sept ans. Les gains les plus visibles s'observent chez les 55-64 ans, tandis que les pertes se manifestent chez les 20-29 ans.

Au Centre-du-Québec

Les tendances remarquées dans la région du Centre-du-Québec diffèrent de celles constatées sur la rive nord du fleuve. Même si la croissance démographique du Centre-du-Québec continue d'être «légèrement inférieure» à la moyenne provinciale, le taux de fécondité des Centricoises (1,86) est l'un des plus élevés du Québec.

Au 1er juillet 2014, la population du Centre-du-Québec se chiffrait à 239 990 personnes, soit 3806 de plus qu'en 2011. En 2036, la région pourrait réunir 266 000 habitants, 13 % de plus qu'en 2011. Les gens de 65 ans et plus représentent 19,2 % de la population (17,1 %), tandis que la proportion de jeunes de moins de 20 ans (21,2 %) est comparable à celle du Québec (20,9 %). L'âge médian des Centricois était de 44 ans en 2014.

Le solde migratoire interrégional du Centre-du-Québec est de 748 personnes en 2013-2014. La région observe des gains dans presque tous les groupes d'âge, notamment chez les gens dans la cinquantaine et la soixantaine, alors que le groupe des 15-24 ans enregistre des pertes importantes.

Au Québec, la population a augmenté de 60 500 individus en 2014. Le nombre de Québécois est estimé à 8 263 600 personnes en date du 1er juillet 2015 et selon les perspectives démographiques, la population devrait atteindre les 9 millions en 2027 et les 10 millions vers 2061.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer