Les jardins du Sanctuaire s'illumineront dès vendredi

Les Jardins illuminés promettent d'être encore plus féeriques.... (Émilie O'Connor)

Agrandir

Les Jardins illuminés promettent d'être encore plus féeriques.

Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La tradition féérique de Noël en lumière revient pour la treizième année consécutive au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap et avec plus de lumières encore, «partout, partout, partout» indique le responsable de l'entretien des terrains, Denis Pagé, qui résume les efforts mis pour la réalisation de cette activité en une phrase: «Deux mois d'ouvrage et une équipe de trois personnes à installer de la lumière», dit-il. Contrairement à l'an passé, «on a illuminé les deux parties des jardins», signale-t-il.

La visite des Jardins illuminées commence ce week-end, de 16 h à 21 h, sous le thème «Et les anges chantaient», pour se terminer le 3 janvier. Elle comprend une exposition impressionnante de modèles réduits et de crèches dans le restaurant Bord de l'eau, qui lui, est fermé pour l'hiver. Un casse-croûte est toutefois ouvert pour ceux et celles qui désirent un breuvage chaud. C'est qu'il y a plus à faire que déambuler dans les jardins.

Le Marché de Noël réunit, en face de la Basilique et à l'intérieur, une quinzaine d'exposants qui vendront des produits agroalimentaires et artisanaux.

Divers concerts de musique sacrée et de musique de Noël seront présentés les 12, 13, 18, 19 et 20 décembre au Petit Sanctuaire, à 19 h.

Les 27 (11 h à 20 h), 28 et 29 décembre (16 h à 20 h), le sous-sol de la Basilique sera transformé en espace d'animation pour les enfants. L'animation pour les jeunes et la famille est assurée par Cap-Jeunesse.

L'usage d'ampoules DEL au lieu d'ampoules traditionnelles à bien des endroits permet de mettre encore plus de lumière et de magie dans les jardins sans surcharger les circuits électriques. Le seul problème, cette année, c'est l'absence de neige. Il a donc fallu trouver des moyens de cacher les fils et d'empêcher que les gens les accrochent au passage. «Cette année, on va forcer un peu plus du côté de la sécurité pour essayer d'éviter que les enfants se promènent partout entre le décorations», indique M. Pagé.

Pour la première fois, l'an passé, le Sanctuaire avait réussi à faire un peu de profits avec cette activité hivernale en chargeant 2 $ par personne de 16 ans et plus pour l'entrée. Cette année, il en coûtera 3 $, a indiqué l'organisation, mardi. «C'est ce qui va nous permettre de stabiliser les choses pour que les nombreuses années de déficit qu'on a faites puissent s'effacer», explique le responsable des communications, Pierre Montreuil.

Le Sanctuaire tiendra des célébrations religieuses le 13 décembre, à 10 h (3e dimanche de l'Avent), une vigile de prière, le 21 décembre, à 19 h 30, des messes le 24 décembre à 19 h, 20 h, 21 h 30, 23 h ainsi que des messes de Noël à minuit et le 25 décembre à 10 h et 16 h. Des messes sont aussi prévues le 1er janvier, à 10 h et 16 h.

«On fait le pari que le circuit qu'on offre va attirer encore autant de gens», croit Pierre Montreuil. Un sondage réalisé en 2012 indiquait que 62 % des 1097 visiteurs aux Jardins illuminés proviennent de la Mauricie, 8 % du Centre-du-Québec et 30 % de l'extérieur de ces deux régions.

«Vous êtes invité avec nous à célébrer la joie. Cette fête unique qu'est Noël est une occasion de se retrouver et de fraterniser tous ensemble. Voilà le but de tout ce qui a été fait ici», indique Guy Guénard, père oblat et responsable de ces festivités.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer