Pourparlers pour éviter 10,4 M$ de déficit à l'UQTR

L'Université du Québec à Trois-Rivières... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'Université du Québec à Trois-Rivières

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'Université du Québec à Trois-Rivières a finalement bouclé son année financière 2014-2015 avec un déficit d'opération de 4 294 508 $. «On a toutefois épongé le déficit grâce à des surplus accumulés antérieurs», indique la directrice du service des finances de l'Université, Sonia Thibault.

L'UQTR doit maintenant affronter un déficit anticipé de 10,4 millions $ pour l'exercice financier 2015-2016. Des pourparlers sont en cours avec les syndicats et les associations de l'UQTR afin de déterminer comment atteindre les nouvelles cibles de compression.

Rappelons que l'UQTR a subi des coupes de la part du gouvernement qui totalisaient 9 967 000 $, en 2014-2015 et de nouvelles compressions de près de 2 millions $ sont à prévoir dans l'exercice financier actuel, portant à près de 12 millions $ le total des restrictions budgétaires imposées par Québec à l'UQTR jusqu'à présent, soit 7,4 % de son budget de fonctionnement.

Au début de décembre, l'administration de l'UQTR a présenté le détail des cibles de compression qu'elle espère atteindre. Parmi les plus importantes, on parle de coupes de 240 000 $ au niveau des fonds de soutien départementaux et plus particulièrement des cours en ligne et de réduction de la commande de cours touchant les chargés de cours (200 000 $).

L'UQTR veut aussi augmenter ses revenus. Parmi les hypothèses envisagées, elle souhaiterait notamment augmenter de 700 000 $ ses revenus provenant des étudiants étrangers, augmenter les frais indirects de la recherche pour 250 000 $, geler les dépenses de son fonds de stationnement, ce qui lui ferait récupérer 500 000 $. Elle veut aussi augmenter les frais institutionnels obligatoires en matière de frais de stages, ce qui lui rapporterait 240 000 $. Les frais généraux d'inscription seraient augmentés de 4 $, ce qui rapporterait 120 000 $.

Le conseiller à l'exécutif de l'Association générale des étudiants de l'UQTR, Frédérik Farid Borel, indique que l'assemblée générale s'est déjà prononcée unanimement contre toute augmentation des frais de stage et il est certain que le refus s'étend aussi aux frais d'inscription. Il semble donc que l'UQTR pourrait se heurter à un mur si elle envisage d'imposer ces deux mesures. M. Borel indique qu'il faudrait de toute manière la permission de l'assemblée générale des étudiants pour procéder à ce genre de hausse.

L'UQTR fait face à trois litiges, dont deux qui se déroulent présentement devant la Commission des relations du travail (l'ex-vice-recteur Martin Gélinas et l'ex-directeur des équipements Alain Fournier). Ces litiges «sont remis entre les mains des assureurs», indique le rapport financier de Cadieux Morin selon lequel les montants cumulatifs dans ces dossiers, à ce jour, se chiffrent à 2,3 millions $. La firme précise qu'il «est présentement impossible d'évaluer le dénouement de ces litiges ni les montants, le cas échéant, que l'Université pourrait être appelée à verser. Conséquemment, aucune provision ne figure aux états financier et tout paiement pouvant résulter du dénouement de ces litiges sera imputé aux résultats de l'exercice alors en cours.»

Le dossier du CIPP semble avoir aussi contribué aux difficultés financières de l'UQTR. Selon le rapport financier, l'Université a en effet perdu 878 822 $, dans son budget 2014-2015, à la suite de la rétrocession de ce pavillon. La perte est occasionnée par les taxes municipales et leurs intérêts impayés par l'ancienne corporation du CIPP que l'UQTR a dû éponger jusqu'à la date de la rétrocession de l'immeuble à l'Université. Le problème ne se pose plus depuis la rétrocession puisque l'UQTR n'a plus de taxes municipales à payer sur l'immeuble à vocation éducative.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer