Les services de certains traversiers seront interrompus le 9 décembre

Le traversier Québec-Lévis.... (PHOTO ERICK LABBÉ, ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

Le traversier Québec-Lévis.

PHOTO ERICK LABBÉ, ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Les services de certains traversiers seront de nouveau interrompus pour un jour la semaine prochaine. La Société des traversiers du Québec a annoncé par voie de communiqué, vendredi, que ses services seraient suspendus dans plusieurs régions de la province le 9 décembre en raison d'un avis de grève déposé par la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

Les traverses touchées sont celles entre Québec et Lévis, entre Sorel et Saint-Ignace-de-Loyola et celle de Matane entre Baie-Comeau et Godbout. La Société des traversiers assure que ses clients seront remboursés.

Les trajets reprendront à compter de la nuit du 9 au 10 décembre pour Sorel-Tracy et Québec, et au matin du 10 décembre pour Matane.

La CSN représente plus de 200 travailleurs de traversiers qui occupent des emplois administratifs, notamment. Les conventions collectives du secteur public sont échues depuis le 31 mars 2015.

La CSN a expliqué que cette grève faisait partie des six jours de grève tournante votés précédemment en assemblée générale.

La semaine prochaine, il s'agira du quatrième jour de grève, il en reste donc deux en réserve, mais il serait surprenant qu'il y en ait une autre avant Noël, a-t-on indiqué à la CSN.

Le syndicat suit ainsi l'initiative du Front commun syndical, dont les quelque 400 000 travailleurs seront en grève le 9 décembre. Le litige repose sur les salaires et les régimes de retraite.

Ce sera donc un autre casse-tête pour les citoyens de la région, qui avaient déjà été affectés récemment par quelques semaines de débrayage des 150 officiers mécaniciens et de navigation des traversiers associés à la section locale 9599 du Syndicat des Métallos.

Du 13 octobre au 2 novembre, les liaisons Québec/Lévis, Sorel/Saint-Ignace-de-Loyola, l'Isle-aux-Coudres/Saint-Joseph-de-la-Rive, Matane/Baie-Comeau/Godbout et Tadoussac/Baie-Sainte-Catherine avaient été suspendues. Les employés avaient finalement entériné à 80 % le nouveau contrat de travail proposé par les employeurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer