«On a la paix pour quatre ans»

Marc H. Plante et Robert Lalonde... (François Gervais et Stéphane Lessard)

Agrandir

Marc H. Plante et Robert Lalonde

François Gervais et Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Saint-Léon-le-Grand) La levée de boucliers orchestrée par les MRC touchées par la restructuration du programme de partage des revenus des redevances sur les ressources naturelles a porté fruit. Le gouvernement annonce qu'il va neutraliser l'impact négatif de cette restructuration privant plusieurs MRC d'importantes sommes d'argent.

Il y a environ deux semaines, ces MRC apprenaient que la formule appliquée pour calculer les revenus des redevances avait été révisée par le gouvernement. Ce changement entraînait des variations dans le versement des revenus, variations qui impliquaient pour plusieurs une perte financière. L'ajustement du gouvernement par rapport à cette politique fait en sorte qu'aucune MRC ne subira de perte nette découlant de cette nouvelle façon de faire, et ce, jusqu'à la fin du pacte fiscal, soit en 2019.

Robert Lalonde avait fait le saut quand il avait appris, à trois jours de l'adoption du budget 2016 de la MRC de Maskinongé, la perte de 195 000 $ de revenus provenant de ce programme. Il était à Québec cette semaine afin de prendre part à l'assemblée automnale annuelle de la Fédération québécoise des municipalités. Le sujet a évidemment été abordé et la rencontre avec le ministre Pierre Moreau a finalement donné les résultats escomptés. «Je trouvais inéquitable de nous faire enlever 195 000 $. Cette levée de boucliers a fait réfléchir le ministre Moreau. Il s'en est très bien tiré quand il nous a rencontrés à l'assemblée des MRC. Il s'est ajusté», raconte M. Lalonde.

Ce dernier se dit toujours abasourdi d'avoir appris le changement dans le calcul du partage des revenus des redevances des ressources naturelles à quelques jours de l'adoption du budget. Il ne sait toujours pas pourquoi le gouvernement a agi de la sorte.»

«La vraie réponse, il (Pierre Moreau) ne nous l'a pas dite et je suis encore un peu amer de tout ça. Personne ne s'est excusé de faire cette annonce sur le tard. Mais avec cette annonce, on a la paix pour quatre ans. C'est rassurant. Ce ne sera pas à recommencer l'an prochain et on l'apprécie.»

Marc H. Plante rappelle que la modification du calcul du partage des redevances fait en sorte qu'au lieu de se baser sur la superficie des terres publiques pour établir le versement, le gouvernement se fie maintenant au produit intérieur brut régional. Le député de Maskinongé se réjouit de voir que le gouvernement a pu trouver une solution à ce problème. «À la suite de l'interpellation des maires, le caucus libéral de la Mauricie a rencontré le ministre Moreau et son cabinet. Le ministre a ensuite travaillé à ce que la perte de financement soit neutralisée pour l'ensemble du pacte fiscal. Les MRC n'auront pas de surprise. C'est une excellente nouvelle.»

Selon M. Plante, les détails entourant cette décision du ministre des Affaires municipales seront connus sous peu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer