Grande guignolée des médias: la générosité a parlé

Le coordonnateur de la Grande guignolée des médias,... (Gabriel Delisle)

Agrandir

Le coordonnateur de la Grande guignolée des médias, Sébastien Turgeon, et la présidente d'honneur de l'événement, Marie-Josée Gervais, étaient à la fin de la journée entourés d'une délégation des Petits chanteurs de la Maîtrise du Cap qui a chanté dans les jardins du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. On reconnaît à gauche la directrice musicale de la chorale, Claire Bisaillon.

Gabriel Delisle

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La générosité de la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec s'est une fois de plus exprimée jeudi à l'occasion de la Grande guignolée des médias. Les efforts de quelque 520 bénévoles répartis aux quatre coins de la région ont permis d'amasser, selon le bilan provisoire, plus de 133 000 $.

On voit ici une scène croquée dans le... (Sylvain Mayer) - image 1.0

Agrandir

On voit ici une scène croquée dans le secteur Grand-Mère jeudi. On aperçoit entre autres l'accordéoniste Richard Dessureault, la présidente d'honneur de la Grande guignolée des médias Marie-Josée Gervais, le coordonnateur Sébastien Turgeon et Sylvie Gervais, directrice générale du CAB de Grand-Mère.

Sylvain Mayer

Une équipe du quotidien Le Nouvelliste était également... (François Gervais) - image 1.1

Agrandir

Une équipe du quotidien Le Nouvelliste était également à l'oeuvre jeudi. On reconnaît sur la photo les conseillers publicitaires Marc Chevrette, Nancy Lemyre, Julie Michaud et Jean Gagnon. 

François Gervais

«Les bénévoles ont eu un bel accueil partout. Il ne faisait pas beau et il faisait froid, mais les gens étaient de bonne humeur», lance d'emblée le coordonnateur de la Grande guignolée des médias, Sébastien Turgeon. 

«Les 520 bénévoles étaient très motivés. Ce qui m'allume le plus lors de cette journée, c'est la générosité des bénévoles et de la population», renchérit la présidente d'honneur de l'événement, Marie-Josée Gervais, connue dans la région pour être à la tête des Défis du parc national de la Mauricie. «Je suis vraiment impressionnée par l'organisation. C'est spectaculaire.» 

Maillons essentiels dans cette vaste opération, les bénévoles ont également été très impressionnés par la générosité de la population. On ne retrouvait pas que des pièces d'un dollar dans les tirelires des bénévoles postés aux 72 points de collecte de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Plusieurs billets de dix, vingt ou même de cinquante dollars y avaient été insérés par des généreux donateurs. «C'est extrêmement touchant et ça fait du bien», avoue tout sourire la présidente d'honneur.

L'édition 2015 de la Grande guignolée devrait permettre d'égaler ou de dépasser le montant amassé l'an dernier. Jeudi soir, le bilan provisoire des organisateurs était de 133 000 $. «Nous croyons bien pouvoir atteindre le montant de l'an passé», note Sébastien Turgeon, qui précise que le poids des denrées recueillies n'était pas encore connu jeudi soir. 

L'an dernier, les bénévoles de la Grande guignolée avaient permis d'amasser 142 000 $ ainsi qu'onze tonnes de denrées alimentaires. 

De nombreux gestes ont également illuminé cette journée. «Nous avons eu de beaux exemples de générosité. Des gens venaient porter des cafés aux bénévoles pour les réchauffer», souligne Sébastien Turgeon. «Ils disaient: ''je ne vous connais pas, mais je me suis acheté deux cafés pour vous en donner un.'' Les bénévoles ont vraiment apprécié ces gestes.»

Les années passent, mais les besoins demeurent toujours aussi présents dans la région. Et le visage de la pauvreté se transforme, alors que de plus en plus de travailleurs et d'étudiants ont recours aux services des banques alimentaires. Voilà pourquoi la Grande guignolée des médias avait comme slogan «Le visage de la pauvreté change».

«Ce slogan veut aussi dire que des gens qui donnaient l'an passé sont maintenant obligés de demander un panier de Noël, soit par une situation précaire ou parce qu'ils travaillent au salaire minimum. Le prix de l'épicerie qui est en augmentation fait en sorte que ces gens n'arrivent plus à joindre les deux bouts», indique Sébastien Turgeon. «La demande est de 5200 paniers de Noël sur l'ensemble du territoire.»

L'argent et les denrées alimentaires  recueillis lors de cette journée de générosité par les organismes locaux resteront dans leur milieu. «Par exemple, le Centre d'action bénévole de Grand-Mère va distribuer dans toutes les paroisses de son territoire l'argent et les denrées recueillies pour qu'elles confectionnent des paniers de Noël. Nous avons neuf organismes mandataires qui distribuent les dons», explique-t-il.

Il n'y a pas d'âge pour participer à... (Sylvain Mayer) - image 2.0

Agrandir

Il n'y a pas d'âge pour participer à la Grande guignolée, semble dire Jake Gilbert. Il est entouré de sa grand-maman et de sa maman, Annie Vaugeois et Marie-Lise Trottier.

Sylvain Mayer

Dans l'ordre habituel, on retrouve les bénévoles Maxime... (Marc Rochette) - image 2.1

Agrandir

Dans l'ordre habituel, on retrouve les bénévoles Maxime Lemire, Guillaume Isabelle et Michel Corneau, avec leur responsable de collecte, Michel Montembault, dévoilant le montant dans la caserne numéro 2, devant le camion de denrée alimentaire.

Marc Rochette

Collecte de pompiers de 26 135 $

Après une édition 2014 marquée par un feu majeur en pleine journée de sollicitation, la collecte organisée le 14 novembre dernier par les pompiers de Trois-Rivières, amis collaborateurs et différents partenaires aura fait passer le résultat de 18 000 $ l'an dernier à 26 135,69 $ pour cette année.

Pas moins de sept barrages routiers avaient été érigés à des intersections ciblées dans la ville. Les dons en argent ont été transformés en denrée alimentaire pour la Grande guignolée des médias, et le tout a été livré jeudi aux Artisans de la Paix.

Avec la collaboration de Marc Rochette

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer