L'actualité régionale en bref

Le Complexe sportif Alphonse-Desjardins invite les familles avec... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Complexe sportif Alphonse-Desjardins invite les familles avec des enfants de 0 à 12 ans à sa sixième Foire de Noël Frimousse.

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La Foire de Noël de retour

Le Complexe sportif Alphonse-Desjardins invite les familles avec des enfants de 0 à 12 ans à sa sixième Foire de Noël Frimousse. Le rendez-vous se déploiera les 5 et 6 décembre sur les 75 000 pieds carrés de la surface synthétique du complexe situé au 260, rue Dessureault à Trois-Rivières.

Une section dédiée aux enfants de 0 à 5 ans sera aménagée avec des structures gonflables adaptées à ce groupe d'âge. 

Un kinésiologue proposera différents circuits et animera de petits jeux pour favoriser le développement moteur des tout-petits dans une approche ludique. Les enfants de tous les âges pourront s'amuser au sein d'un total de 30 structures gonflables.

D'autres activités sont au programme, dont des combats d'épée en mousse, du mini-putt, la possibilité de se faire maquiller et aussi de rencontrer le père Noël. Une zone de lecture et de bricolage accueillera les enfants, tout comme une «zone de défis» où les jeunes pourront s'affronter amicalement et tenter de battre leur propre pointage. Le magasin de jeux et jouets Frimousse sera présent pour divertir les familles, entre autres via une zone Playmobil.

L'organisation souhaite accueillir 6000 visiteurs le samedi 5 et dimanche 6 décembre de 9 h à 16 h. L'accès est gratuit pour les petits de moins de deux ans, et fixé à 15 $ pour les autres enfants et 5 $ pour les adultes. Un forfait familial pour deux adultes et deux enfants sera vendu 35 $. Un partenariat avec la Ville de Trois-Rivières permettra d'offrir l'accès gratuit à 100 familles moins nanties.

Le pont Laviolette... (François Gervais) - image 2.0

Agrandir

Le pont Laviolette

François Gervais

Travaux sur le pont Laviolette

Le ministère des Transport du Québec procédera cette semaine et la semaine prochaine à des travaux d'entretien sur le pont Laviolette entraînant certaines entraves à la circulation.

Jeudi soir de 19 h à 6 h 30 ainsi que vendredi de 19 h à 10 h, la sortie 181 (boulevard Gene-H.-Kruger) ainsi que l'entrée 176 en direction nord (autoroute 30 est et ouest) seront fermées à la circulation.

De plus, du dimanche 6 décembre au mercredi 9 décembre de 19 h à 6 h 30 l'entrée 181 et la sortie 176 en direction sud seront à leur tour fermées.

Lors des travaux, des détours sont prévus alors qu'une voie du pont sur deux sera accessible.

Lumière et ruban blanc pour les femmes

À l'approche du 6 décembre, date commémorative de la tuerie survenue à l'école Polytechnique de Montréal en 1989, l'organisme Femmes de Mékinac (centre de femmes) invite les femmes et les hommes à allumer une chandelle à leur fenêtre, le 6 décembre, et à porter à leur boutonnière un ruban blanc afin de souligner leur solidarité envers toutes les femmes et ainsi signifier que la violence doit cesser. 

Dans cet ordre d'idées, Femmes de Mékinac convie la population à se procurer gratuitement chandelle et ruban blanc à ses bureaux situés au 211, rue Saint-Jacques, à Sainte-Thècle.

Depuis le 6 décembre 1989, 1030 femmes et enfants ont été tués au Québec par des hommes. Dans la grande majorité des cas, il s'agissait d'hommes connus par les victimes. Pour Femmes de Mékinac, le meurtre d'une femme par son conjoint ne peut guère être perçu comme un geste isolé relevant uniquement d'une «histoire de couple».

On retrouve sur la photo Julie Boulet, députée... (Sylvain Mayer) - image 4.0

Agrandir

On retrouve sur la photo Julie Boulet, députée de Laviolette, Mario Lafontaine, président de la Fondation du Foyer Mgr Paquin, le bénévole Gilles Barbeau, en l'honneur de qui la chambre fut nommée, et Gaétan Lamy, président-directeur général adjoint du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec. 

Sylvain Mayer

La Fondation du Foyer Mgr Paquin honore Gilles Barbeau

Le conseil d'administration de la Fondation du Foyer Mgr Paquin de Saint-Tite a tenu à rendre hommage à un bénévole qui s'y est impliqué activement de 1998 à 2008, Gilles Barbeau, en donnant son nom à la chambre de soins palliatifs externe aménagée dans l'établissement il y a quelques années.

Pendant ses dix ans à la fondation, M. Barbeau a initié plusieurs campagnes de financement, dont une permettant l'intégration d'une chambre de soins palliatifs externe pouvant accueillir des gens de 18 ans et plus en fin de vie.

Prémices au Noël du Pauvre

Premières notes d'une longue série qui seront jouées dans le cadre du Noël du Pauvre, les Filles d'Isabelle organisent un Rendez-vous d'amour pour venir en aide aux personnes démunies de la Mauricie. Ainsi, jeudi et vendredi, l'organisation qui rassemble des femmes catholiques sera présente à la Plaza de la Mauricie, près du commerce Clair de lune, afin de recueillir des dons. 

Rappelons que le 57e téléthon du Noël du Pauvre se déroulera le 4 décembre à la salle J.-Antonio-Thompson de 17 h à minuit. Au menu musical de la soirée animée par Frédéric Laflamme: Michel Rivard, Patrick Norman, Pierre Flynn, Marco Calliari, Martin Deschamps, Gino Quillico, Jean Nichol, Patsy Gallant et bien d'autres.

Un prix d'excellence pour le Collège Shawinigan

Le Centre virtuel d'immersion clinique (CVIC) du Collège Shawinigan a remporté le Prix d'excellence de l'administration publique du Québec dans la catégorie Éducation à l'occasion de la remise des Prix d'excellence au Centre des congrès de Québec, le 26 novembre.

Depuis 30 ans, ces prix visent à reconnaître une réalisation exceptionnelle dans différents milieux.

Le CVIC est un laboratoire de simulation qui utilise des mannequins de haute performance reproduisant des conditions en milieu hospitalier. Il est utilisé dans le cadre de la formation en soins infirmiers et met l'accent sur les situations se rapprochant de la réalité dont certaines, très peu fréquentes en milieu de stage, peuvent donc être reproduites puisque les mannequins réagissent exactement comme des patients réels.

Selon l'initiateur et coordonnateur du Centre virtuel, Luc Grenier, ce prix prestigieux «sera un levier important pour l'essor du centre virtuel d'immersion clinique.»

Avec Olivier Gamelin et Brigitte Trahan

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer