Début de l'Opération Nez rouge

La mascotte Nez rouge... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

La mascotte Nez rouge

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin, La Presse Canadienne
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Alors que les premières fêtes de bureau battent leur plein, à l'orée d'une nouvelle période de festivités, l'Opération Nez rouge de Trois-Rivières est à pied d'oeuvre pour accompagner les fêtards responsables jusqu'à leur domicile. Que ça nous plaise ou non, il faut bien se rendre à l'évidence: il ne reste plus que quatre vendredis avant Noël.

Le populaire service permet aux gens qui ont pris un verre de rentrer de façon sécuritaire chez eux avec leur propre véhicule conduit par un bénévole, tout en les invitant à faire un don à un organisme de charité. Nez rouge a été créée à Québec par Jean-Marie de Koninck avec un petit groupe de bénévoles dont l'objectif était d'amasser des fonds pour l'équipe de natation de l'Université Laval.

L'idée s'est avérée un tel succès qu'elle a fait tache d'huile pour être adoptée, à ce jour, par sept provinces, soit toutes celles comprises dans le territoire allant du Nouveau-Brunswick jusqu'à la Colombie-Britannique pour un total de 104 communautés. L'Opération, qui se poursuivra jusque dans la nuit du 31 décembre au premier janvier, devrait réaliser quelque 75 000 raccompagnements avec l'aide de près de 50 000 bénévoles. Samedi, l'Opération Nez rouge procédera à son 2 millionièmes raccompagnement.

Nouveauté régionale cette année, l'Opération Nez rouge pourra compter sur la collaboration de la Maison des jeunes l'Éveil jeunesse de Louiseville afin de relancer le service dans la MRC de Maskinongé. Depuis 2000, les citoyens devaient pallier l'absence de service par leurs propres moyens. La centrale sera située à la maison des jeunes pour accueillir les bénévoles. Les appels, quant à eux, seront pris directement à la centrale de Trois-Rivières. Le service sera disponible au bout du fil: 819 373-0111.

À Trois-Rivières, justement, pour souligner les 30 ans de l'organisation, l'Opération Nez rouge bénéficiera d'un nouveau logiciel qui lui permettra d'amorcer officiellement un virage vert. Les usagers pourront ainsi s'inscrire directement sur le site Internet www.operationnezrouge.com, voir en composant le 819 373-0111.

Dans la région de Nicolet-Bécancour, les amateurs de spiritueux qui souhaitent regagner leurs pénates en un seul morceau pourront téléphoner au 819 293-4011.

Dans la grande région de Shawinigan, un seul numéro à retenir, ou à faire retenir par les amis et les proches: 819 556-4001. Enfin, dans Mékinac, les bénévoles répondront aux appels logés au 418 365-4811

Notons que l'idée du renne au nez rouge a franchi les frontières canadiennes, des Opérations Nez rouge étant notamment implantées en Suisse, en France, au Portugal et même à l'autre bout du monde puisque l'Australie a manifesté son intérêt cette année. Selon les organisateurs, le montant des dons - entièrement versés à des organismes de sport et de jeunesse - atteint près de 1,5 million $.

Opérations policières contre les facultés affaiblies au volant

Divers corps de police du Québec, dont la Sécurité publique de Trois-Rivières, lancent l'opération VACCIN constituée d'une multitude d'interventions ciblant la conduite de véhicules avec les facultés affaiblies par l'alcool ou les drogues.

L'opération VACCIN, qui signifie «Vérification accrue de la capacité de conduite - Intervention nationale», sera intensifiée jusqu'au 3 janvier prochain car d'ici là, les occasions seront nombreuses pour célébrer.

Lors des contrôles routiers ciblés, les policiers distribueront aux conducteurs des sous-verres aux couleurs de la campagne VACCIN qu'ils pourront utiliser dans leur véhicule.

Cet aide-mémoire leur rappellera qu'après une soirée festive, il vaut mieux avoir recours à un service de raccompagnement, à un conducteur désigné, au taxi, au transport en commun ou à l'hospitalité d'un proche.

Les interceptions spontanées des patrouilleurs seront menées de façon intensive pour détecter et arrêter les personnes aux capacités affaiblies par la drogue ou l'alcool.

Celles-ci figurent parmi les causes principales de collisions mortelles au Québec.

En 2014, en moyenne, 37 conducteurs par jour ont été arrêtés pendant l'opération VACCIN pour avoir conduit avec la capacité de conduite affaiblie par l'alcool ou les drogues.

L'opération VACCIN est organisée en partenariat par l'Association des directeurs de police du Québec, la Sûreté du Québec, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer