Le Grand Défi Desjardins fait des petits

Joël Bernier s'est adressé à la foule qui... (Émilie O'Connor)

Agrandir

Joël Bernier s'est adressé à la foule qui a accueilli les 12 cyclistes du Grand Défi Desjardins à leur arrivée à Louiseville en juin dernier.

Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'idée audacieuse de Joël Bernier d'organiser un grand tour cycliste comme moyen de financement fait des petits. Le succès du Grand Défi Desjardins a non seulement incité Pierre Lavoie à faire une place à cinq cyclistes à son défi de 1000 km reliant le Saguenay - Lac Saint-Jean à Montréal, mais servira de guide à une Caisse Desjardins du secteur de Thetford Mines qui va à son tour organiser une semblable traversée l'été prochain.

Douze cyclistes ont traversé les États-Unis du sud au nord en juin, partant de Key West pour gagner Louiseville en 10 jours avec 3400 km, plusieurs anecdotes et quelques courbatures au compteur. Quelque 135 000 $ ont été amassés durant cette activité de financement ayant l'objectif de promouvoir de saines habitudes de vie. Ces sommes serviront à réaliser des projets qui feront bouger 1900 élèves répartis dans 10 écoles du secteur desservi par la Caisse Desjardins de l'ouest de la Mauricie.

L'exploit réalisé par cette joyeuse équipe a visiblement ravi M. Lavoie, selon Joël Bernier.

«Il a été impressionné par la mobilisation du milieu, de voir que les entreprises ont mis la main dans leur poche et de voir que les écoles étaient derrière le projet. Sans être farfelu, on peut dire que notre projet était très ambitieux», reconnaît en riant M. Bernier.

Martin Leblanc (Trois-Rivières), Bernard Fortin (Saint-Augustin-de-Desmaures), Denis Lavoie (Charny) et Michel Pelletier (Drummondville) étaient du groupe des 12 cyclistes organisé par Joël Bernier. Les cinq hommes avaient le goût d'embarquer dans cette aventure et ils seront de la randonnée de 1000 km du mois de juin.

«Je ne me voyais pas ne pas le faire. C'est la suite logique de ce que j'avais organisé cet été. Pour moi, ma priorité, c'est le sport et la jeunesse. Ça fait 11 ans que je fais du bénévolat comme entraîneur au football scolaire (il est entraîneur à l'école primaire Dollard du secteur Cap-de-la-Madeleine depuis quatre ans) et il y a des jeunes qui restent plus longtemps à l'école à cause de ce sport-là», raconte celui qui souhaite que son équipe amasse 20 000 $ en vue du prochain défi cycliste.

Copier-coller à Thetford

Joël Bernier est aussi heureux de voir que l'idée du Grand Défi Desjardins sera reprise par d'autres régions au Québec. À Thetford Mines, une équipe se prépare en vue de ce tour cycliste à l'été 2016. L'idée inspire des gens de la Beauce dans le but de tenir le même genre d'activité de financement en 2017.

«Nous, on a fait le Grand Défi en 2015 et on le fera une seule fois, car c'est très exigeant en termes d'énergie, de sollicitation. On n'avait pas pensé qu'une autre région emboîte le pas. On a reçu un courriel des gens de Thetford. On leur a envoyé le tracé, qui sera ajusté par les gens de Thetford Mines: ils ne passeront pas par Lacolle comme nous. Et on leur a parlé des erreurs de parcours qu'on a faites pour leur éviter tout ça! C'est vraiment une fierté de voir que c'est repris ailleurs. C'est trippant. On ne s'y attendait pas.»

D'autre part, Desjardins tiendra une activité spéciale jeudi soir à son établissement de Louiseville afin de souligner la contribution des grands donateurs au Grand Défi. Pierre Lavoie profitera de son passage à Louiseville (il donnera une conférence dans le cadre du Mois de l'entrepreneuriat) afin de participer à cet événement durant lequel on présentera les projets à réaliser avec l'argent amassé par l'activité de financement.

L'annonce officielle des projets devrait se faire au début de janvier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer