Saint-Mathieu-du-Parc: un défi supplémentaire pour 2016

Claude McManus... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Claude McManus

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Saint-Mathieu-du-Parc) Les élus de Saint-Mathieu-du-Parc sont placés devant un défi supplémentaire pour la préparation de leur prochain budget. En effet, à compter de 2016, la Municipalité ne touchera plus un montant d'environ 60 000 $ en compensation pour la présence d'une voie d'accès au Parc national de la Mauricie sur son territoire.

Cette somme était attribuée depuis la dissolution de la municipalité régionale de comté du Centre-de-la-Mauricie, à la suite des fusions municipales en 2002. Cette compensation était versée par la MRC de Maskinongé, via la Ville de Shawinigan puisque le Parc national est situé sur son territoire. Le chemin Saint-François, situé à Saint-Mathieu-du-Parc, constitue une voie d'accès pour cet important attrait touristique.

Le maire, Claude McManus, a rappelé cet élément dans le cadre de la présentation de son rapport sur la situation financière, lors de la dernière séance publique régulière. Pour Saint-Mathieu-du-Parc, cette somme de 60 000 $ représente environ 2 % des revenus prévus au budget pour l'année en cours, ou 0,03 $ par tranche de 100 $ d'évaluation.

«L'entente avait été signée pour 14 ans et elle finit en 2015», résume M. McManus. «Ça nous fait un trou de 60 000 $. C'est un bon montant; il va falloir couper des choses pour aller chercher cette somme.»

En attendant, l'administration municipale s'attend à conclure l'année 2015 en équilibre budgétaire, selon les informations dont elle dispose actuellement. Le rapport de la situation financière rappelle que le surplus accumulé non affecté s'établissait à 614 007 $ au 31 décembre 2014 et que la dette nette atteignait alors 1 271 768 $.

Le principal investissement réalisé cette année consiste en la réfection d'une partie du chemin des Pionniers, qui a nécessité des débours de 258 375 $ pour les travaux, l'ingénierie et la surveillance du chantier. La Municipalité a également procédé à l'acquisition de terrains de l'éco-quartier «De feuilles en aiguille», de même qu'au coeur du village. L'achat de ces propriétés a nécessité un investissement total de près de 110 000 $.

Au cours de la prochaine année, le conseil municipal poursuivra ses démarches pour améliorer le réseau d'aqueduc dans le secteur du village, notamment à l'éco-quartier. Du côté de la montagne, les élus veilleront à finaliser l'efficacité des opérations du système de traitement des eaux usées, à mettre en place des infrastructures pour assurer la pérennité de l'approvisionnement en eau potable et à aménager un parc à l'entrée de ce secteur.

Parmi les autres priorités pour 2016, notons la refonte complète du plan des mesures d'urgence, l'évaluation des coûts pour un système de chauffage et de climatisation au centre communautaire, le développement du parc récréoforestier et de la piste cyclable.

Enfin, notons que les élus de Saint-Mathieu-du-Parc ont bénéficié d'une hausse de traitement de 1,6 % en 2015. Ainsi, le maire touche un salaire mensuel de 1252 $, incluant une rémunération de base de 635 $. Il touche également 594 $ en tant que représentant à la MRC de Maskinongé, en plus d'un montant de 141 $ à chaque présence au comité de sécurité publique, transport en sus.

De leur côté, les conseillers bénéficient d'un salaire mensuel de 417 $, dont 211 $ en rémunération de base.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer