«Après une rencontre, les femmes sont soulagées»

Francine Brault et Carole Morin du groupe d'entraide... (Olivier Croteau)

Agrandir

Francine Brault et Carole Morin du groupe d'entraide pour les femmes atteintes du cancer de l'ovaire et des autres cancers gynécologiques.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Entourée de ses proches et des êtres aimés, bien des personnes peuvent malgré tout se sentir isolées dans la maladie. Surtout lorsque cette maladie est aussi malicieuse que le cancer de l'ovaire. C'est lorsqu'elle y a été confrontée que Carole Morin a senti le besoin de créer à Trois-Rivières un groupe d'entraide pour femmes nommé Ovaire espoir.

«Je cherchais un groupe pour discuter de ma maladie. Quand j'ai eu mon traitement, j'ai lu un livre d'Ovaire espoir, un organisme qui était à Montréal. J'ai assisté à deux rencontres et ça correspondait à mes besoins. Et j'étais convaincue que ça répondait aux besoins de toutes les femmes atteintes de ce cancer», avoue Carole Morin. «Pour moi c'était un besoin de m'exprimer sur la maladie. [...] Je sors soulagée des rencontres.»

Lorsqu'elle a constaté tous les bienfaits d'un tel groupe d'entraide pour les femmes atteintes du cancer de l'ovaire et des autres cancers gynécologiques, Carole Morin a décidé, appuyée par l'organisme Ovaire espoir, d'en fonder un à Trois-Rivières.

Les activités du groupe d'entraide d'Ovaire espoir ont débuté en mai 2015 à Trois-Rivières. Depuis, les participants ont une rencontre par mois. Il s'agit d'autant d'occasions de discuter de la maladie, des traitements, d'échanger de l'information, mais surtout de cultiver l'espoir. Quelques participantes de ce groupe sont des survivantes, ce qui insuffle de l'énergie positive à celles qui luttent contre la maladie.

Francine Brault est une de ces survivantes. Elle sait ce qui affligent ces femmes et comment elles se sentent. «Le groupe d'entraide soulage aussi beaucoup les familles. Lorsque tu as le cancer, tout le monde t'entoure au début. Mais tous ont leur vie aussi. Un moment donné, les gens veulent que la vie normale reprenne le plus tôt possible pour essayer de se sortir de la maladie», note-t-elle en précisant que les femmes se sentent soulagées lorsqu'elles quittent les rencontres.

«Quand tu te retrouves chez vous et que tu n'as plus d'aide médicale, c'est là des fois que tu as peur d'un simple petit bobo. Les femmes se sentent soulagées d'en parler dans le groupe. Elles ont un besoin de discuter avec d'autres femmes qui ont ou ont eu la même maladie. Et d'avoir des modèles positifs.»

Obligée de quitter la coordination du groupe d'entraide en raison d'une récidive de son cancer, Carole Morin peut compter sur Francine Brault pour prendre la relève. Mme Morin a décidé de subir une importante opération afin de limiter le plus possible les risques de récidive. Elle explique tout sourire qu'elle souhaite ardemment voir grandir ses trois petits-enfants et le quatrième qui s'en vient.

Le cancer de l'ovaire est une maladie très sournoise. Les signes et symptômes de ce cancer peuvent même être associés à plusieurs autres maux, dont certains très mineurs. Ceux-ci sont l'enflure ou le gonflement de l'abdomen, l'augmentation de la fréquence du besoin d'uriner, des nausées, indigestion ou changement dans les selles, de l'inconfort ou une sensation de lourdeur au niveau du bassin, une perte ou gain de poids, des gaz, des maux de dos ou de la fatigue. Il est donc conseillé aux femmes de se soumettre à un examen gynécologique chaque année pour déceler rapidement un cancer de l'ovaire.

Il est possible d'avoir davantage d'informations sur Ovaire espoir en visitant le www.ovaireespoir.ca. Les rencontres mensuelles ont lieu aux locaux trifluviens de la Fédération québécoise du cancer. Il est également possible de communiquer avec l'équipe du groupe d'aide au 819 909-6459 ou au 819 375-3295, ou bien en écrivant àinfo@ovaireespoir.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer