Place à la Guignolée le 12 décembre

Sur cette photo de la guignolée de décembre...

Agrandir

Sur cette photo de la guignolée de décembre 2014, on reconnaît Janick Bigras, Jean-François Desmarais et François Chevrette, du Club Richelieu, ainsi qu'André «Moose» Dupont, invité d'honneur, qui se retrouvent derrière les docteurs Marie-Céline Caumartin et Raymond Perreault, du Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières, et la porte-parole Claudia Ébacher.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La sixième Guignolée du Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières (CPSTR) se tiendra le samedi 12 décembre de 8 h à 17 h. Cette collecte de fonds permet à l'organisme d'offrir des services sociaux et médicaux à plus de 350 enfants et 270 familles de milieux vulnérables de Trois-Rivières.

Quelque 320 bénévoles amasseront les dons cette année. Une vingtaine de points de collecte seront répartis dans les commerces le vendredi 11 et le samedi 12 décembre. Le samedi, les contributions seront aussi récoltées à sept intersections de rues sur le territoire de l'agglomération trifluvienne.

Les programmes et projets soutenus par le CPSTR incluent des suivis médicaux et psychosociaux, des thérapies comme l'art-thérapie ou l'ergothérapie, ainsi que des services spécialisés en orthophonie, en psychologie et en pédopsychiatrie, ou encore des ateliers de stimulation et de motricité.

Des activités plus ludiques sont aussi proposées aux enfants qui bénéficient des services de la pédiatrie sociale. Par exemple, certains jeunes ont pu séjourner au camp Minogami, ou encore assister à un spectacle à l'amphithéâtre Cogeco et à une fête de Noël. En 2014, la Guignolée du CPSTR avait réussi à amasser plus de 85 000 $.

L'approche du centre de pédiatrie vise à contrer les effets du «stress toxique» chez les enfants vivant dans un environnement de grande pauvreté, ainsi qu'à prévenir les situations de mauvais traitement et de négligence. Les services et les programmes de soutien s'adressent aussi aux parents et aux personnes significatives qui gravitent autour des enfants ciblés.

Les intervenants du centre trifluvien constatent que les besoins croissent à chaque année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer