Retour du carnaval en 2016 à Aston-jonction

Dans l'ordre habituel, on retrouve, présentant le logo,... (Marc Rochette)

Agrandir

Dans l'ordre habituel, on retrouve, présentant le logo, le président d'honneur, Rock Deshaies, et le maire d'Aston-Jonction, Pierre Gaudet, avec le coordonnateur du centenaire, Sébastien Doire.

Marc Rochette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Aston-Jonction) «Cent ans dans l'histoire, c'est relativement court, mais ça marque le pas. Cent ans d'une petite municipalité, ça reste une petite goutte d'eau dans l'océan, mais cette goutte d'eau est unique et originale.»

Voilà comment le maire d'Aston-Jonction, Pierre Gaudet, a souligné le dévoilement de la programmation des Fêtes du centenaire qui, sous le thème Travailler et bâtir ensemble, battront leur plein en 2016, et ce, sous la présidence d'honneur d'un doyen de la place, Rock Deshaies, bénévole de longue date dans différentes organisations. 

Et le premier magistrat a tenu à saluer l'implication d'une trentaine de citoyens, «à différents niveaux», sur une population de 400 habitants, ce qui, selon lui, équivaut à 15 000 bénévoles à Trois-Rivières.

«On a du sang de Gaulois qui continue de se régénérer car d'autres familles sont en train de devenir des familles souches», a-t-il ajouté lors de la conférence de presse tenue à l'église Saint-Raphaël.

Celui-ci se réjouit de voir une nouvelle génération d'organisateurs développer un tel sentiment d'appartenance et «s'approprier l'histoire». «Même si on a l'impression d'inventer la roue, on fait juste l'améliorer», fait-il remarquer tout en observant avec satisfaction cette relation entre «les vieilles familles et les familles nouvelles».

Tout ce beau monde aura donc l'occasion de se réunir plus d'une fois l'an prochain pour célébrer les 100 ans d'Aston-Jonction, entre autres, lors du Carnaval des cheminots, du 5 au 7 février, qui revient après plusieurs années. Un nom qui témoigne à quel point l'histoire du village est liée au chemin de fer.

Une semaine plus tôt, le 31 janvier, on procédera au lancement officiel des activités tout en commençant la mise en vente du livre du 100e d'Aston-Jonction. En avril, une exposition permanente d'objets antiques s'installera à l'église et une lutte suisse aura lieu le 26 juin. Une journée de grand rassemblement est prévue le 13 août et la messe de Noël viendra clôturer le tout le 24 décembre. C'est sans compter que plusieurs activités régulières seront intégrées à la programmation du centenaire.

«On va faire ça en toute humilité, avec nos moyens. On n'est pas en concurrence avec toutes les excentricités de plusieurs événements. On préfère travailler sur le contenu, et non le contenant», a poursuivi le maire Gaudet.

Au plan économique, il n'est pas peu fier de compter sur son territoire la nouvelle usine de transformation de la canneberge, Citadelle. «Et il y a tous ces investissements dans les fermes», tient-il à signaler.

Finalement, ce dernier se plaît à dire que sa municipalité a affiché la plus forte progression de sa population, en pourcentage, des cinq dernières années au sein de la MRC de Nicolet-Yamaska.

«On a eu 12 nouvelles maisons. Beaucoup de gens font du travail à partir de la maison, d'autres travaillant à Trois-Rivières et Victoriaville choisissent de s'établir dans le milieu. À part l'essence, on a tout ce qu'il faut, une école primaire et des loisirs dynamiques», a conclu Pierre Gaudet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer