La population invitée à parrainer un enfant africain

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Le Projet d'engagement communautaire au Kenya (PECK) mis sur pied par deux étudiants de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal à Trois-Rivières en 2011, se poursuit. Chaque année, des étudiants du programme et leur entourage parrainent des orphelins ou enfants vulnérables du village de Wagusu, au Kenya. Mais comme les besoins sont grands par rapport à ce bassin de parrains potentiels, la population en général est invitée à s'impliquer.

Ce projet a été créé par David Paré et Jade Scott-Giasson qui, lors d'un voyage au Kenya, avaient découvert un orphelinat à Wagusu. Les deux étudiants en médecine (à l'époque) ont voulu aider le village et ses enfants, et ont élaboré le projet d'aide humanitaire qui comporte trois volets: le parrainage pour favoriser l'accès à l'éducation, la collecte de fonds pour le financement de projets à long terme, et l'offre d'une possibilité de faire du bénévolat aux personnes intéressées.

«Pour le parrainage, nous sollicitons la communauté médicale et nos familles, mais on commence à saturer notre milieu...», explique une des participantes au projet, Laura D. Levasseur. Une quinzaine d'enfants sont parrainés chaque année. La contribution annuelle de 300 $ permet de procurer à chaque enfant du matériel scolaire, de la nourriture quotidienne, de l'aide aux devoirs, une consultation mensuelle et un suivi par le personnel local.

Sur place, le projet est supervisé par l'organisme Kenya Voluntary and Community Development Project. «On offre un suivi aux parrains avec des photos. Jade et David retournent au Kenya pour s'assurer que tout se déroule bien», indique Laura D. Levasseur.

Pour ce qui est des projets déployés dans le village grâce aux dons et à l'action bénévole, on peut mentionner un accès à l'eau potable, la construction d'un poulailler et l'aménagement d'installations sanitaires pour freiner la progression du choléra.

Les gens intéressés à parrainer un enfant peuvent consulter le site www.peckenya.org. Une activité de financement est prévue le lundi 23 novembre au restaurant Pizza Hut du boulevard Gene.-H.-Kruger, sous la forme d'un pizzathon.

On peut acheter des billets pour les plages horaires de 17 h ou de 18 h 30 en communiquant par courriel à l'adresse campusmauricie@peckenya.org. Plus de détails sur le programme peuvent être trouvés sur le site www.peckenya.org.

mj.montminy@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer