«Je veux aider en faisant du bénévolat»

Bob McDuff et Nicole Girard, instigateurs du vent... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Bob McDuff et Nicole Girard, instigateurs du vent de solidarité qui souffle sur Trois-Rivières depuis un peu plus d'un mois, entourent le joueur de baseball d'origine vénézuélienne Javier Herrera.

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le 21 décembre prochain, si le gouvernement canadien accepte la demande de réfugié, le joueur des Aigles de Trois-Rivières Javier Herrera et sa famille pourront vivre leur premier Noël blanc. En attendant, la campagne de solidarité mise sur pied par Bob McDuff et sa conjointe Nicole Girard va bon train.

Dimanche, le voltigeur était au supermarché Maxi du secteur Trois-Rivières-Ouest pour signer des autographes et remettre gratuitement aux chalands des cartes à son effigie. Une activité bénévole qui s'inscrit dans une série d'actions visant à intégrer dès lors le Vénézuélien dans ce qui pourrait devenir, du moins l'espère-t-il, sa nouvelle terre d'accueil.

«C'est important pour moi de faire du bénévolat, d'abord pour ma famille, pour mettre de la nourriture sur la table et aussi parce que nous pouvons travailler. En attendant que le gouvernement me permette de travailler, je veux aider en faisant du bénévolat. En plus de recevoir de l'aide des citoyens, c'est important d'aider les gens, de remettre aux gens un peu de ce dont ils m'offrent», lance M. Herrera avant de remettre une carte de baseball à Catherine, une cliente venue pour l'occasion.

«Pour moi, c'est important d'encourager M. Herrera, car c'est bien qu'on accueille des gens qui viennent d'ailleurs, qui ont besoin d'asile chez nous», mentionne-t-elle.

«Les gens de Trois-Rivières réagissent avec beaucoup d'émotion en écoutant notre histoire. Ils ne sont pas habitués à entendre ce genre d'histoire», renchérit M. Herrera.

Pour l'heure, les enfants de M. Herrera, Katie et Jaycob, ont commencé à fréquenter l'école et commenceront sous peu des cours de francisation. «Le contexte scolaire aide beaucoup à l'intégration des enfants. Les parents, eux, sont un peu plus isolés. On espère qu'ils pourront également entrer en francisation dans quelques jours», indique Nicole Girard.

Si Javier Herrera entrevoit l'hiver avec une pointe d'angoisse et d'humour, il ajoute du même souffle que les températures mordantes du Québec sont un moindre mal en comparaison des dangers qu'il court s'il rentre chez lui au Venezuela, où le crime organisé a déjà menacé de kidnapper ses enfants contre rançon.

Pour M. McDuff et Nicole Girard, il était tout naturel de mettre l'épaule à la roue afin de faciliter l'intégration de la famille Herrera. Le couple se croise maintenant les doigts pour que le ministère de l'Immigration accueille favorablement la demande d'asile.

«On a tellement un bon dossier, avec plusieurs preuves, on a des lettres signées du directeur de l'école là-bas qui a expliqué ce qui s'était passé la journée où ils [les membres du crime organisé] avaient tenté d'enlever les enfants, on a des témoins là-bas qui ont signé des lettres. Connaissant la situation actuelle au Venezuela, les anciens joueurs de baseball majeur qui ont été enlevés, je pense qu'on a un bon dossier. Je suis confiant», estime M. McDuff, en ajoutant que dans l'éventualité où le gouvernement refuserait la demande d'asile, un recours en appel pourrait toujours être envisagé.

Par ailleurs, il est toujours possible de participer à la campagne de solidarité pour soutenir la famille Herrera en téléphonant à Bob McDuff au 819 691-0642 ou au 819 609-5000. Notons que les dons en argent, en nourriture ou en bons de réduction doivent être privilégiés. Javier Herrera sera présent au BDN Lounge le 19 novembre, à la partie du Blizzard le 20 novembre ainsi qu'à la bijouterie Le Reflet du Centre les Rivières le 28 novembre.

Partager

À lire aussi

  • Moment de vérité pour les Herrera

    Sports

    Moment de vérité pour les Herrera

    Cliniques de baseball, emballage de cadeaux au centre commercial et séances d'autographes dans les supermarchés. Depuis huit semaines, le joueur des... »

  • Javier Herrera doit s'armer de patience

    Sports

    Javier Herrera doit s'armer de patience

    Javier Herrera aurait préféré quitter la salle en connaissant les intentions du juge, mais il devra s'armer de patience pour encore quelques heures,... »

  • La requête de la famille Herrera rejetée

    Sports

    La requête de la famille Herrera rejetée

    La demande d'asile politique de Javier Herrera a été rejetée. Le juge de la Commission à l'immigration, qui a entendu la cause du joueur des Aigles... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer