Sensibiliser à la violence envers les femmes

On retrouve sur la photo Marie-Hélène Champagne et... (Stéphane Lessard)

Agrandir

On retrouve sur la photo Marie-Hélène Champagne et Nathalie Charest, membres du comité Lutte à la violence Paix-Égalité-Dignité, Nathalie Bédard, intervenante sociale au Centre de femmes Parmi Elles, ainsi que Dominique Plourde, Henri-Anne Haché et Anne-Marie Demers, membres du comité.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Bécancour) Le comité d'action Lutte à la violence Paix-Égalité-Dignité, chapeauté par le Centre de femmes Parmi Elles, de Bécancour, a récemment lancé une campagne de sensibilisation à la violence envers les femmes. Plusieurs actions seront déployées d'ici le 4 décembre dans le cadre de cette initiative.

Formé de neuf membres, le comité orchestrera ces actions qui visent à «entretenir une réflexion sur les principes et comportements qui régissent les rapports d'inégalité, de contrôle et de violence envers les femmes, ainsi qu'à dénoncer certaines pratiques d'oppression». Le comité souhaite aussi «mettre en lumière l'esprit pacifique du mouvement féministe, la créativité des femmes et l'implication de plusieurs partenaires qui collaborent à la lutte à la violence faite aux femmes». Plusieurs de ces partenaires se sont réunis le 12 novembre à l'occasion d'un dîner où chacun pouvait clarifier son rôle et ses limites, dans une optique d'exploration de l'ensemble des services sur le territoire de la MRC de Bécancour.

Du 25 novembre au 6 décembre, la campagne du ruban blanc permettra de distribuer plus de 1000 rubans confectionnés par les intervenants ou bénévoles d'une quinzaine d'organismes partenaires. Le 26 novembre de 11 h 30 à 13 h 30, les membres du comité offriront des rubans blancs dans plusieurs commerces et organismes de Bécancour, de Deschaillons et de Saint-Pierre-les-Becquets, ainsi qu'au CSSS de Fortierville. Le 3 décembre, une quinzaine d'artistes de diverses disciplines participeront à une soirée rendant hommage aux femmes victimes de la tuerie de Polytechnique, sous le thème «Imaginons un monde de paix». La soirée, ouverte à toute la population, se tiendra à la salle Parmi Nous de 17 h à 20 h. Les billets sont en vente au coût de 5 $ au Centre de femmes Parmi Elles, au 2170, boulevard Bécancour.

Le lendemain, la population est invitée à se procurer une chandelle de 9 h à 16 h dans les locaux du centre, et de l'allumer le 6 décembre en mémoire des 14 femmes abattues par Marc Lépine le 6 décembre 1989 à l'école Polytechnique de Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer