Vaccination: baisse de fréquentation appréhendée

La campagne de vaccination contre la grippe est... (François Gervais)

Agrandir

La campagne de vaccination contre la grippe est en cours.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une baisse de fréquentation de la campagne de vaccination contre la grippe est appréhendée par les autorités en raison de l'inefficacité du vaccin administré l'an dernier.

La campagne de vaccination en Mauricie et au Centre-du-Québec a été lancée il y a quelques jours. Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec s'est procuré 125 000 doses de vaccin, un nombre qui correspond à la commande effectuée annuellement. Selon la docteure Isabelle Goupil-Sormany, il est bien possible que moins de doses soient administrées au cours de cette campagne, car le taux d'efficacité de la campagne de vaccination en 2014 a été de 0 % selon les données provenant d'une étude à laquelle l'Institut national de santé publique du Québec a participé.

«Une année sur cinq, la vaccination n'est pas tout à fait efficace et on a toujours un impact l'année suivante. On s'attend à une baisse», déclare la directrice de la santé publique du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

D'après la directrice de la santé publique dans la région, les personnes à risque devraient être encore nombreuses à se faire vacciner. L'impact négatif devrait se faire sentir au sein de la population en général. De plus, le CIUSSS s'attend à relancer ses travailleurs à propos des comportements à adopter en vue de la prochaine saison de la grippe. «Il faut faire du renforcement auprès des travailleurs de la santé, reconnaît la docteure Goupil-Sormany. On rappelle l'importance de la vaccination, mais on fait aussi du renforcement pour le lavage des mains. Et quand on est malade, on reste chez soi.»

L'échec de la campagne de vaccination en 2014 s'explique par le fait suivant. Les spécialistes de l'Organisation mondiale de la santé se basent sur les souches du virus en circulation en février pour déterminer le type de vaccin qui sera administré neuf mois plus tard. Les prévisions de l'OMS ont raté la cible, car le virus a évolué durant le laps de temps.

Bon début de campagne

Autant à Nicolet, à Bécancour et à Saint-François-du-Lac que dans plusieurs municipalités des MRC de Mékinac et de Maskinongé ainsi qu'à La Tuque et à Shawinigan, la campagne lancée il y a une semaine se déroule bien, selon la santé publique. Le CIUSSS a mis en place les effectifs nécessaires afin d'assurer un service courtois et rapide et tout se déroule dans l'ordre.

Ce mardi, une équipe s'installe à la bâtisse industrielle du parc de l'Exposition de Trois-Rivières jusqu'à samedi afin d'accueillir les gens prêts à se faire injecter le vaccin nouveau. 

Entre 23 et 25 infirmières cliniciennes et infirmières auxiliaires seront sur place chaque jour, de même que 13 agentes administratives. Plus d'une trentaine de bénévoles participeront également au bon fonctionnement de cette clinique de vaccination.

Cette campagne de vaccination prendre fin le 17 décembre au CLSC du Centre-de-la-Mauricie, à Shawinigan. Les données de participation de cette campagne seront connues à la fin de celle-ci.

Les détails de la campagne de vaccination sont accessibles via le site du CIUSSS.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer