À la dérive pendant 24 heures sur le lac Saint-Pierre

Dominic Dupuis a entrepris, bien malgré lui, une véritable odyssée digne... (Infographie Le Nouvelliste)

Agrandir

Infographie Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Nicolet) Dominic Dupuis a entrepris, bien malgré lui, une véritable odyssée digne d'Ulysse dans la nuit de vendredi à samedi. Lancé à bord d'une petite chaloupe pour voguer à la rescousse de plaisanciers qu'il croyait en situation d'urgence, l'homme de 37 ans a perdu le cap sur le Saint-Laurent pendant plus de 24 heures, entre Saint-Barthélemy et la rive de Nicolet.

Vendredi matin, Dominic Dupuis, qui réside aux abords du fleuve, en face de l'île Dupas, entend au large le ronronnement particulier d'un moteur hors-bord. L'oreille aguerrie de ce navigateur d'expérience est alors persuadée que l'embarcation et ses passagers sont en difficulté.

Ne faisant ni une, ni deux, le père de famille s'embarque aussitôt dans l'espoir de porter secours aux inconnus de passage. Comble de malheur, M. Dupuis fait panne sèche et commence à dériver sur l'onde des eaux. Rapidement, une nuit noire et froide tombe à l'horizon et assombrit les flots. Sur la terre ferme, l'alerte est aussitôt sonnée.

Toute la nuit de vendredi à samedi, M. Dupuis dérive ainsi au gré des courants traversant, ni plus, ni moins, le lac Saint-Pierre d'ouest en est, par une température qui avoisine le degré de congélation. Il va sans dire que l'homme n'est pas équipé pour passer une nuit à la belle étoile, d'autant lorsqu'elle est arrosée par les vents humides du large.

«Il avait un petit manteau pas bien chaud. Pour se réchauffer, il s'est habillé avec les trois ou quatre vestes de sauvetage qu'il avait avec lui. Mais il a eu froid», relate la mère de Dominic Dupuis, Doris Racine.

Ayant brisé ses rames à force de pagayer, le trentenaire progresse un temps en lançant son ancre devant lui et en tirant la corde dans l'embarcation. À bout de souffle, sa mère raconte qu'il s'est étendu au fond de la barque, s'en remettant au hasard et à sa bonne étoile pour se tirer de cette mauvaise posture.

«Un moment donné, il s'est couché dans le fond de la chaloupe et il s'est dit: il n'y a pu rien à faire, j'ai fait tout ce que je pouvais, il arrivera ce qui arrivera. Alors il s'est laissé aller. Quand le jour s'est levé, il a réussi à voir quelque chose et à atterrir à cette place-là [à Nicolet]. Là, ils l'ont vu et sont allés l'aider. Les ambulanciers sont venus mais Dominic a dit qu'il n'en avait pas besoin. Il n'a pas eu d'engelure. Il avait le visage rouge, mais non, pas d'engelure. Il a fallu qu'il boive l'eau du fleuve parce qu'il n'avait rien d'autre à boire», signale Mme Racine.

Dimanche, cette dernière s'est dite rassurée que son fils soit parvenu à s'extirper de sa fâcheuse position. Elle avoue cependant avoir craint le pire, d'autant plus que le lac Saint-Pierre est régulièrement emprunté par des navires transatlantiques qui n'auraient fait qu'une bouchée de la petite embarcation.

«Il a été chanceux de ne pas se faire frapper par un paquebot parce qu'il n'avait pas de lumière ni rien. Je suis très soulagée.»

Ainsi, l'homme a été localisé sain et sauf, samedi vers 14 h, sur les berges du Centre d'essai et d'expérimentation de la Défense nationale, situé entre Nicolet et Baie-du-Febvre, à proximité de l'île Lozeau.

«M. Dupuis se porte bien et a refusé d'être transporté à l'hôpital», précise le sergent Claude Denis de la Sûreté du Québec.

Au plus fort des recherches, un hélicoptère de la Sûreté du Québec et des bateaux de la Gendarmerie royale du Canada ont été mis à contribution. Le fils de M. Dupuis, âgé de 18 ans, a également participé au branle-bas de combat. «Il a été chanceux», répète Mme Racine.

«Au moins, ça se termine bien. Il n'aurait probablement pas passé une autre nuit. Je voulais qu'ils le retrouvent, n'importe où, n'importe comment, mais je voulais qu'ils le retrouvent.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer