Salon des aidants et des aînés: épauler ceux qui épaulent les autres

La directrice générale de l'organisme l'Appui Mauricie, Florence... (Photo: Andréanne Lemire)

Agrandir

La directrice générale de l'organisme l'Appui Mauricie, Florence Pauquay, estime le nombre de proches aidants à 50 000 en Mauricie, parmi lesquels 20 000 personnes 24 heures sur 24.

Photo: Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Ils sont nombreux, et le seront davantage au cours des prochaines années, à vivre l'âge d'or de leur existence. À Trois-Rivières, environ 20 % des citoyens cumulent plus de 65 ans d'âge, un chiffre qui pourrait grimper jusqu'à 30 % en 2030. Autant de personnes, en somme, qui souhaitent demeurer à la maison jusqu'au dernier souffle et qui comptent bien prendre les moyens pour y parvenir. Ne suffit, parfois, que d'un petit coup de main, proposé samedi lors du premier Salon des aidants et des aînés de Trois-Rivières.

Selon les dernières données compilées par Statistique Canada, ils sont près de 8 millions de personnes, d'un océan à l'autre, à prêter main-forte à un ami ou à un proche qui présente un problème de santé chronique, une incapacité ou une limitation liée au vieillissement. Au Québec, ils sont plus de 1,2 million, dont 54 % sont des femmes. En Mauricie, on estime leur nombre à 50 000 personnes, parmi lesquelles 20 000 prodiguent des soins 24 heures sur 24. Conduire grand-maman à un rendez-vous, lui cuisiner un repas, lui offrir un bain, un brin de magasinage ou de jasette, l'aider dans la prise assidue de traitements médicaux, autant de soins, au rang des milliers d'attentions quotidiennes, offerts par les proches aidants. Annuellement, leur contribution bénévole est estimée à 4 milliards $ au Québec, 11 milliards $ au Canada.

Si les personnes âgées ont parfois besoin d'égards particuliers, ceux qui les soutiennent ne demandent pas mieux qu'un coup de pouce pour souffler un peu. Selon l'adage des aidants, prendre soin d'un proche commence d'abord par soi-même. La quarantaine de kiosques érigés à l'Hôtel Gouverneur de Trois-Rivières, samedi, visaient justement à épauler ceux qui épaulent les autres.

«On voulait informer et sensibiliser la population sur les services qui existent. C'est un salon, oui, pour les aidants, mais également pour les personnes âgées. Notre objectif c'est de proposer des services qui permettent aux gens de rester le plus longtemps possible chez eux, c'est-à-dire des services de maintien à domicile», note Florence Pauquay, directrice générale de l'Appui Mauricie.

Une sensibilisation qui, de l'avis de Mme Pauquay, doit se faire en amont de la relation de proche aidant, car en aval, il est parfois trop tard. «Malheureusement, lorsqu'on reçoit un appel de proches aidants, c'est souvent à la fin de leur parcours. Ils sont épuisés et sont rendus à vouloir placer leurs aînés, car ils ne sont plus capables de s'en occuper. C'est dommage, car on aurait pu les former, on aurait pu leur dire: attention, vous entrez dans un rôle de proche aidant, il faut prendre du répit, il faut pensez à vous. Malheureusement, on n'arrive pas à les rejoindre assez tôt», remarque la directrice générale qui, régulièrement, est témoin de l'essoufflement qui épuise certains proches aidants.

Parmi le florilège de kiosques ouverts, les quelque 500 personnes qui se sont déplacées samedi ont pu s'enquérir d'information traitant de maladie, de soutien de proximité, de gestion des lois et des droits, ainsi que d'adaptation du domicile afin de faciliter les gestes quotidiens. En après-midi, ils ont été nombreux à participer à la conférence du comédien Jean-Marie Lapointe sur le «bonheur de bénévoler».

«Ça crée du bonheur de bénévoler. Je suis convaincu que l'action de donner fait du bien tant à celui qui donne qu'à celui qui reçoit, et même, je vais aller plus loin, à celui qui est témoin du geste. Une personne témoin d'un geste d'altruisme, de générosité, en ressent également les bienfaits», croit M.  Lapointe.

L'apport des nouvelles technologies

Nul robot n'est de taille, pour l'instant, à compenser la chaleur humaine qui accompagne le bénévolat d'un proche aidant. Cependant, à l'ère des innovations du 21e siècle, force est de constater que la technologie facilite la vie de celui qui donne, mais également de celui qui reçoit.

Entre le réfrigérateur qui parle, la cuisinière bavarde qui informe qu'un élément est demeuré allumé, la caméra de surveillance capable de distinguer une chute d'une personne alitée, le vêtement intelligent qui sait reconnaître un malaise ou une baisse de tension artérielle et qui en avise aussitôt la famille située à des kilomètres de là, des livres de recettes virtuels, des tapis sensitifs, des draps qui détectent l'humidité, les gadgets électroniques sont appelés à prendre de plus en plus de place dans le coffre à outil des proches aidants.

«Mais il faut faire attention aux questions de l'éthique», prévient Mme Pauquay. «Lorsqu'on installe un sensor dans le lit de sa maman et qu'on s'aperçoit qu'il y a deux personnes dans le lit, qu'est-ce qu'on fait? Il faudra se pencher sur les questions de confidentialité et de respect de la vie personnelle.»

L'Appui Mauricie

Dans la région 04, c'est à l'organisme l'Appui Mauricie que revient le défi de développer et de consolider des outils dont les proches aidants pourront bénéficier. Fier d'une enveloppement de plus de 3,3 millions $ répartie sur cinq ans (jusqu'en 2018), la branche trifluvienne des Appuis nationaux est financée conjointement par le gouvernement du Québec et par la famille Chagnon.

Dans le cadre de la Semaine nationale des proches aidants, plusieurs activités financées par l'Appui Mauricie ont été organisées et le seront derechef, entre autres un Café-entraidants mercredi prochain, de 16 h à 18 h ou de 18 h 30 à 20 h, au 79, rue Rocheleau à Trois-Rivières. À noter qu'il est possible de profiter d'une préposée à domicile pour pouvoir participer à l'événement. Pour information, on téléphonera au 819 693-6072.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer