Futur boulevard Arthur-Rousseau: «Rien de comparable au Canada»

Maquette du futur boulevard Arthur-Rousseau sur les terrains...

Agrandir

Maquette du futur boulevard Arthur-Rousseau sur les terrains du District 55.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Pour l'heure, ce n'est que poussière. Mais sous le terrain vague qui s'étend sur plusieurs centaines de mètres carrés du District 55, se cache un boulevard, une artère que l'on promet unique à Trois-Rivières, voire sans pareil au Canada.

Le président du Groupe Robin, Robert Robin, ne mâche ni ses mots, ni son enthousiasme lorsqu'on le questionne sur le futur boulevard Arthur-Rousseau, qui tirera sa source quasi au pied du pont Laviolette, sur le boulevard des Athlètes (entrée principale du futur colisée), et s'étirera sur plus d'un kilomètre vers le nord. Deux voies réservées aux automobiles seront séparées par un passage central destiné aux amateurs de «déplacements actifs», vélo, marche, patin à roues alignées et, pourquoi pas, ski de fond durant l'hiver.

«Ce qu'on veut, c'est créer un milieu de vie», résume M. Robin. Ainsi, le boulevard Arthur-Rousseau marquera un trait d'union entre la partie résidentielle et la section commerciale du District 55. «J'ai hâte que les gens voient le boulevard. Ce sera extraordinaire. C'est un projet vert, un boulevard qui, en même temps, sera un parc. À ma connaissance, il n'y a rien de comparable au Canada, il n'y a pas d'autre projet de boulevard comme celui-là.»

«Nous allons mettre de l'avant le transport actif», renchérit Nathalie Roberge, directrice du développement immobilier au Groupe Robin. «La piste cyclable et les trottoirs piétonniers seront au centre du boulevard. Nous nous assurerons que ces circuits connectent avec le résidentiel d'une part, et le commercial d'autre part, le tout de façon sécuritaire. C'est dire que les gens qui vont résider dans le secteur résidentiel vont pouvoir circuler en transport actif jusque dans la partie commerciale.»

Aux voies carrossables, donc, à la piste cyclable et aux trottoirs, aux arbres qui seront égrenés ici et là, le boulevard Arthur-Rousseau sera longé d'un canal qui isolera les portes résidentielles et servira du même souffle à l'irrigation des eaux domestiques. Les berges seront aménagées pour que les citoyennes puissent bénéficier de ce point d'eau semi-naturel.

«La première section du boulevard sera un cours d'eau, après ce sera le parc proprement dit», précise M. Robin. «Ça va être magnifique.»

«Ce cours d'eau sera également aménagé d'un côté avec une piste cyclable, et de l'autre avec une bande riveraine», précise Mme Roberge. Cette deuxième piste cyclable rejoindra celle du boulevard Arthur-Rousseau via un parc linéaire. «Tout le secteur sera desservi par des pistes cyclables», signale Mme Roberge. Des propositions d'aménagement paysager seront déposées sous peu à la Ville de Trois-Rivières. Idem pour les matériaux, entre pierre et asphalte, qui seront utilisés.

Notons que l'ouverture du boulevard Arthur-Rousseau est prévue à l'automne 2016.

«On devra compter sur quelques mois de travaux», croit Mme Laberge. Une première pour le Groupe Robin, qui portera une attention particulière à la fluidité du trafic, ainsi qu'à l'intégration harmonieuse des lieux avec le développement global du District 55.

«On veut un boulevard qui donnera du caractère au reste du développement, c'est-à-dire un développement vert. Pour nous ce caractère vert est essentiel. Le boulevard Arthur-Rousseau, ce sera un peu notre signature», conclut la directrice.

Feu Arthur-Rousseau

Pour les férus d'histoire, notons qu'Arthur Rousseau a été maire de la cité de Laviolette entre 1941 et 1949.

Fondateur de la maison funéraire qui porte toujours son nom, il contracte union en 1926 avec Anaïs-Allard, fondatrice des Jeunesses musicales du Canada, qui donnera pour sa part son nom à la salle Anaïs-Allard-Rousseau de la Maison de la culture de Trois-Rivières.

Passionné des arts et des lettres, ce père de sept enfants coupa le cordon inaugural de la première bibliothèque municipale en sol trifluvien. Arthur Rousseau est décédé en 1994.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer