Le prix Rosaire-Morin décerné à Guy Rousseau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Guy Rousseau, directeur général de la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie, vient de recevoir le prix Rosaire-Morin qui est décerné à une personne dont les écrits ou les actions ont contribué de façon significative au développement de la conscience nationale et à la défense des intérêts du Québec.

En fait, c'est la première fois depuis l'existence de ce prix que la revue l'Action nationale le décerne à une personne impliquée tout particulièrement au sein de sa région et qui a su se démarquer sur la scène nationale.

Tel que l'a précisé Denis Monière, président de la revue, le comité de sélection a remis ce prix à «quelqu'un qui nous sort de nos habitudes, qui met en jeu notre zone de confort, qui nous sort de Montréal. Nous avons choisi Guy Rousseau parce qu'il a une feuille de route impressionnante en ce qui concerne la promotion des intérêts du Québec.»

Détenteur d'un baccalauréat en théologie et possédant une formation de deuxième cycle de l'UQTR en diagnostic et intervention dans les organisations, M. Rousseau est reconnu dans la région pour son intérêt dans la défense des droits, l'amélioration de la qualité de vie de ses concitoyens et l'affirmation de notre identité nationale.

Il a notamment oeuvré dans le milieu communautaire, dans le milieu syndical à titre de président du Conseil central CSN de Trois-Rivières, dans les organismes de développement régional, au sein du mouvement nationaliste et sur la scène politique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer