«Je pense qu'on est capable et j'y crois!»

Jean-Pierre Jolivet... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Jean-Pierre Jolivet

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Éric Langevin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'option souverainiste n'a jamais été aussi près de réussir que le soir du 30 octobre 1995.

L'ex-député de Laviolette (1976 à 2001) Jean-Pierre Jolivet reconnaît que cette défaite a porté un dur coup au mouvement. Cependant, l'arrivée de Pierre Karl Péladeau à la tête du Parti québécois est, selon lui, un signe que le mouvement peut reprendre de la vigueur. Même si le travail reste colossal pour amener les Québécois à réclamer un 3e référendum, M. Jolivet croit qu'il est encore possible d'atteindre ce rêve qu'il caresse depuis toujours. Voici une entrevue vidéo au cours de laquelle il analyse les contrecoups de la défaite de 1995 et l'état actuel des troupes souverainistes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer