Les organismes communautaires ont rencontré la ministre Charlebois

La TROC a tenu lundi midi une septième... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

La TROC a tenu lundi midi une septième manifestation, toujours devant le bureau trifluvien de Jean-Denis Girard.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'acharnement de la Table régionale des organismes communautaires de la Mauricie et du Centre-du-Québec a porté ses premiers fruits. Après avoir tenu six manifestations dénonçant le programme d'austérité du gouvernement Couillard, la TROC est venue à bout de discuter avec Lucie Charlebois lors d'une rencontre qualifiée de positive.

Jean-Guy Doucet, président du conseil d'administration de Moisson... (Photo: François Gervais) - image 1.0

Agrandir

Jean-Guy Doucet, président du conseil d'administration de Moisson Mauricie-Centre-du-Québec, s'est adressé aux manifestants de la TROC lundi midi.

Photo: François Gervais

Les manifestants utilisent des moyens très originaux pour... (Photo: François Gervais) - image 1.1

Agrandir

Les manifestants utilisent des moyens très originaux pour passer leur message.

Photo: François Gervais

La TROC a lancé depuis plusieurs mois une campagne de manifestations appelant le gouvernement du Québec à investir davantage dans le domaine. Six manifestations ont eu lieu devant le bureau du député-ministre Jean-Denis Girard au cours des dernières semaines. De passage dans la région vendredi, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique a rencontré avec son collègue de Trois-Rivières les représentants de la table qui ont fait part de leurs revendications en matière de financement.

«On veut une entente avec le gouvernement pour qu'il accepte de consolider les groupes communautaires. Par la suite, les groupes prendraient des engagements. Cette consolidation représente 225 millions de dollars de plus par année pour le gouvernement. La ministre nous a parlé de la situation budgétaire du gouvernement, mais elle a démontré une ouverture. Il y a un dialogue, ce qu'on n'avait pas du tout avant», mentionne Renaud Beaudry, coordonnateur de la TROC, saluant le travail effectué par le ministre Girard auprès de sa collègue du Conseil des ministres.

Ce plan de consolidation permettrait aux organismes communautaires de stabiliser leurs activités et de maintenir leur personnel. Les organismes communautaires ont aussi le désir de développer des nouveaux projets afin d'aider davantage de personnes via leurs services.

La rencontre de vendredi a été appréciée de la part de Renaud Beaudry, mais la TROC n'a pas abandonné ses activités de revendications pour autant. Elle a tenu une septième manifestation lundi midi, toujours devant le bureau de Jean-Denis Girard. Pour l'occasion, Jean-Guy Doucet est venu témoigner de l'impact des mesures d'austérité sur les organismes communautaires.

«À Moisson Mauricie-Centre-du-Québec, le nombre de personnes soutenues est passé de 16 000 à 18 000 par mois. Ce sont les problèmes économiques qui sont à l'origine de cette hausse. Mais avec les coupes du gouvernement, tout se tient. Plus on fait des coupures, plus ce sont les démunis qui écopent. En période d'austérité, il faut soutenir les organismes qui viennent en aide aux plus démunis», mentionne le président du conseil d'administration de Moisson Mauricie-Centre-du-Québec.

Une rencontre entre la TROC et le député-ministre de Trois-Rivières a suivi la manifestation. Selon M. Doucet, qui a participé à cette rencontre, Jean-Denis Girard a démontré une belle sensibilité face à la situation.

«C'est un bon investissement pour le gouvernement (les organismes communautaires), car il y a beaucoup de bénévoles qui s'impliquent.»

Le Nouvelliste a tenté de discuter avec Jean-Denis Girard. Le ministre était indisponible pour une entrevue.

La TROC effectuera un suivi du dossier avec la direction du Centre intégré universitaire de la santé et des services de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Selon les données fournies par la table, le CIUSSS verse 2,4 millions de dollars par année aux organismes communautaires oeuvrant auprès des personnes démunies, alors que les besoins sont estimés à 4,5 millions de dollars.

La TROC sera de la grande manifestation du 2 novembre, alors que le milieu sera en grève partout au Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer