Un week-end réussi pour le Festival de chasse

Le populaire concours de bûcherons amateurs a eu... (Photo: Audrey Tremblay)

Agrandir

Le populaire concours de bûcherons amateurs a eu lieu samedi après-midi.

Photo: Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) La 43e édition du Festival de chasse du Haut Saint-Maurice a connu un premier weekend satisfaisant pour les organisateurs. Les festivités se poursuivent toute la semaine jusqu'au 31 octobre.

Le défi course a été couronné de succès... (Photo: Audrey Tremblay) - image 1.0

Agrandir

Le défi course a été couronné de succès avec plus de 260 coureurs, dont plusieurs enfants.

Photo: Audrey Tremblay

Jean-François Bastien a réchauffé la scène, samedi soir.... (Photo: Audrey Tremblay) - image 1.1

Agrandir

Jean-François Bastien a réchauffé la scène, samedi soir.

Photo: Audrey Tremblay

«C'est un bon début. On est très heureux de la première fin de semaine. Tout s'est déroulé comme sur des roulettes», lance d'entrée de jeu le président de l'événement, Philippe Sergerie.

Le défi course a été un grand succès avec plus de 260 inscriptions, dont 70 enfants et une vingtaine de coureurs au demi-marathon, qui en était à sa première édition.

«Les commentaires qu'on a eus sont très bons. Les gens ont aimé l'accueil et les gens ont apprécié les tracés qui avaient été changés», explique M. Sergerie.

Dans l'ordre, Yves Ménard de Shawinigan-Sud, Dominic Côté de La Tuque et James Dougherty de Beaupré sont montés sur le podium du 21,1 km chez les hommes. Chez les femmes, Marilène Gosselin de Lévis a remporté les grands honneurs, Sylvie Descoteaux de Saint-Gérard-des- Laurentides et Marie-Josée Rochette de Trois-Rivières ont complété le podium.

En soirée, les gens ont été moins nombreux sous la tente du chasseur pour le souper du président et le spectacle d'ouverture, mais rien pour inquiéter le président.

«Pour le souper du président, on s'en doutait un peu, parce que cette année on n'obligeait pas les coureurs à avoir un billet lors de leur inscription, et c'était volontaire. Le spectacle était très bon, mais il y a eu un petit peu moins d'entrées que l'an passé», confirme M. Sergerie.

La messe du chasseur a attiré des centaines... (Photo: Audrey Tremblay) - image 2.0

Agrandir

La messe du chasseur a attiré des centaines de personnes dimanche.

Photo: Audrey Tremblay

Dimanche, c'était la journée dédiée aux aînés avec la messe du chasseur et le dîner des aînés.

«Depuis qu'on a instauré la messe sous la tente, c'est un succès fou. Ça amène une nouvelle dynamique et les gens aiment ça. C'est au-delà de 800 repas servis pour le déjeuner du Club Lions», affirme le président. 

Depuis trois ans, c'est le prêtre Marc Lahaie qui célèbre la messe sous l'immense chapiteau, où les places libres se font rares. Il s'agit d'une messe particulière.

«Ça enlève beaucoup de protocoles et ça permet plus d'ouverture. Je n'ai pas de difficulté du tout avec ça, tout en restant dans un certain décorum avec respect», a-t-il mentionné

Il était accompagné d'une chorale d'une trentaine de personnes, qui avait des chants adaptés pour l'événement.

«On appelle ça la messe québécoise de Pierick Houdy. Dans les chants religieux, il y a un auteur qui fait une modification des chants avec la cuillère. Ça existe depuis quelques années et ils se sont lancés en grand. [...] Je les ai vus pratiquer de nombreuses heures. C'est impressionnant», a souligné Marc Lahaie.

Lundi, il y aura le déjeuner des placoteux en matinée et les activités feront relâche en soirée. Les festivités se poursuivront mardi avec le salon des vins.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer