Dominic Therrien: «Je n'ai pas d'amertume»

Dominic Therrien... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Dominic Therrien

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Quelques heures après avoir digéré sa défaite «très décevante» aux mains du député sortant du NPD, le candidat conservateur dans Trois-Rivières, Dominic Therrien, «ne ferme pas la porte à rien» pour le futur.

«Mon intérêt, c'est sur la scène fédérale. J'ai adoré mon expérience et j'ai montré que je suis capable de faire mon travail», a indiqué l'homme de 43 ans par rapport à la possibilité de tenter à nouveau sa chance en politique.

L'ancien joueur de baseball professionnel dit avoir déployé beaucoup d'efforts, tout comme les membres de son équipe.

«J'ai le sentiment du devoir accompli, ayant mené une excellente campagne. On a fait sortir notre vote. Je n'ai pas d'amertume», affirme-t-il.

S'il se dit serein, il admet que le Parti conservateur a perdu beaucoup de sièges «pendant que localement, on a presque doublé le nombre d'électeurs».

Ayant toujours un pied-à-terre en Colombie-Britannique, cet avocat spécialisé en droit de l'immigration se donne quelques semaines de réflexion pour la suite des choses.

Finalement, interrogé à savoir s'il attribue sa défaite à la position de son parti sur la pyrrhotite.

M. Therrien fait remarquer que son adversaire libéral Yvon Boivin n'a pas gagné alors que, dit-il, «c'était son cheval de bataille». «Les gens votent pour ou contre, pour une kyrielle de raisons», a-t-il simplement conclu.

marc.rochette@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer