Programme pilote d'éducation à la sexualité: le SSM parmi les 15 écoles

Luc Trudel, directeur général du SSM, Cynthia Groleau,... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Luc Trudel, directeur général du SSM, Cynthia Groleau, psychoéducatrice, et Pierre Giguère, député de Saint-Maurice.

Photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Le Séminaire Sainte-Marie est la seule école entre Québec et Montréal à avoir été choisie pour assurer la mise en place du nouveau programme d'éducation à la sexualité du gouvernement du Québec. Le SSM compte parmi les 15 écoles au Québec choisies pour ce projet pilote de deux ans et parmi les trois seules écoles privées qui y participent.

Pour annoncer la bonne nouvelle, le nouveau directeur du SSM et ancien député de Saint-Maurice, Luc Trudel, était accompagné, jeudi, de son successeur dans le comté, Pierre Giguère.

Selon M. Trudel, quatre éléments ont été déterminants pour le choix du SSM, soit la philosophie scolaire de l'établissement, la capacité d'adaptation de l'organisation, l'expertise développée par l'équipe-école ainsi que les caractéristiques sociales du milieu dans lequel l'école évolue.

M. Trudel indique qu'entre 5 à 15 heures par année seront consacrées à ce programme au SSM et que 75 % des enseignants se sont portés volontaires pour le dispenser. La formation, qui n'implique pas d'examen, pourrait donc être donnée autant par l'enseignant en mathématique que par l'enseignant de biologie.

C'est que les thèmes abordés sont nombreux et varient entre les 1er et la 5e secondaires. Il sera question de globalité de la sexualité, de croissance sexuelle humaine et d'image corporelle, d'identité, rôles et stéréotypes sexuels et de normes sociales, de vie affective et amoureuse, d'agir sexuel, de violence sexuelles, des ITSS et de grossesse.

Le contenu de la formation provient du ministère de l'Éducation. En 2015-2016, les apprentissages viseront les 1er, 3e et 5e années du secondaire tandis qu'ils seront dispensés à toute l'école en 2016-2017.

Le SSM a mis les parents et les enseignants au courant des modalités entourant ce projet-pilote. L'établissement indique que le contenu des animations ne diffère pas de ce qui était déjà présenté au SSM depuis 30 ans.

C'est la psycho-éducatrice de l'école, Cynthia Groleau, qui est responsable de ce projet. La formation ne prendra pas la place d'autres cours, mais viendra s'y intégrer aux moments opportuns.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer