Régate de Potirothon dans la rivière Bécancour

Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, était l'un... (Photo: Andréanne Lemire)

Agrandir

Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, était l'un des 23 participants à la 15e régate de citrouilles de Bécancour.

Photo: Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Bécancour) Petite pause dans la course électorale, samedi: la course aux potirons du secteur Gentilly à Bécancour. Si aucun festivalier réuni sur les berges de la rivière Bécancour n'avait la tête à parler d'élections, plutôt le coeur à la fête, force est de constater que la couleur orange, citrouille oblige, prédominait.

Le coordonnateur du Potirothon de Bécancour, Dave Sutherland.... (Photo: Andréanne Lemire) - image 1.0

Agrandir

Le coordonnateur du Potirothon de Bécancour, Dave Sutherland.

Photo: Andréanne Lemire

Ils étaient donc quelques centaines, samedi, que ce soit sur le pont, sous le pont ou ailleurs sur les rives de la rivière, pour assister aux quinzièmes régates des citrouilles dans le cadre de la 25e édition du Potirothon de Gentilly. Plus d'une vingtaine de participants se sont lancés dans le courant pour franchir la distance d'un kilomètre avec, comme seule embarcation, une citrouille pouvant peser jusqu'à 1000 livres et vidée de sa chair et de ses pépins. Parmi eux, le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel.

«Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour être réélu!», lance M. Martel à la blague avant d'embarquer dans sa citrouille de 874 livres. «En m'en venant ici, je me disais: qu'est-ce que je fais là? En vieillissant, on ne s'en rend pas toujours compte. C'est signe que je suis encore jeune!»

À peine le départ fut-il donné que M. Martel et sa citrouille touchaient le lit de la rivière, obligeant le député à mettre un pied à l'eau qui, soit dit en passant, n'avait plus rien des belles chaleurs de l'été. Pour la petite histoire, notons que le record des régates a été établi en 2012, Réjean Parenteau déboulant le kilomètre de rivière en moins de dix minutes. Cette année, avec le débit de l'eau conservateur, le niveau de flottaison plutôt bas et la marée descendante, les citrouilles et leur capitaine ont parcouru la même distance entre 15 et 30 minutes.

Pour ceux qui se poseraient la question, aucune citrouille n'a terminé sa vie dans le fleuve Saint-Laurent. L'organisateur de l'événement, Dave Sutherland, assure qu'elles ont toutes été récupérées et envoyées au compostage. Notons par ailleurs que 647 tartes à la citrouille ont été confectionnées à partir d'un seul fruit. Un record qui réjouit M. Sutherland et qui inscrit le Festival dans les pages du livre des records Guinness. «On a fait ce record dans le cadre du 25e anniversaire du Potirothon, et dans le cadre du 50e anniversaire de Bécancour. On voulait faire un événement spécial pour se démarquer. On est actuellement en processus d'homologation. Les papiers sont envoyés et on va avoir la réponse dans 12 semaines», mentionne M. Sutherland.

Cette année, la citrouille la plus lourde a été cultivée par David Tessier, qui a mérité du même coup le Potiron d'Or pour son fruit de 1280 livres. La plupart des vedettes du Potirothon sont cultivées dans la région, soit à Gentilly, à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, à Drummonville et à Pierreville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer