Une ruelle nouveau genre à Trois-Rivières

Cécilia Prodz du café Le Bucafin dans la... (Olivier Croteau)

Agrandir

Cécilia Prodz du café Le Bucafin dans la ruelle verte en construction.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Il suffit de se promener dans le quartier Notre-Dame de Trois-Rivières par une chaude journée d'été pour constater que le secteur est un véritable îlot de chaleur. Le béton et la brique sont omniprésents alors que les espaces verts ainsi que la végétation y sont très rares. Afin de pallier ce phénomène, le café Le Bucafin aménage, notamment avec l'aide de la Ville et d'Environnement Canada, la première ruelle verte de la cité de Laviolette.

«Il y a beaucoup d'îlots de chaleur dans le quartier. Il s'agit d'une problématique pour les résidents», souligne la coordonnatrice du Bucafin, Cécilia Prodz. «Il n'y a aucun arbre dans le secteur, c'est négligé. On va à Montréal ou à Québec et on y voit des ruelles vertes. Pourquoi pas ici à Trois-Rivières?»

La végétation et les aménagements urbains verts sont des solutions aux îlots de chaleurs, ce phénomène qui peut faire hausser la température jusqu'à 12 degrés Celsius. Cette ruelle permettra de lutter contre cette réalité qui touche ce quartier, en plus de créer un milieu de vie intéressant pour les résidents.

Plus qu'une simple ruelle donc, cet espace vert accueillera des plantes comestibles ainsi que des bancs publics. À l'origine de projet, la corporation du café Le Bucafin espère que les résidents du quartier adopteront cette ruelle hors du commun.

«L'endroit sera vraiment très beau», indique avec enthousiasme Cécilia Prodz.

Depuis quelques semaines, le service des travaux publics de Trois-Rivières transforme la ruelle derrière le café Le Bucafin -situé sur le boulevard du Saint-Maurice- entre les rues Sainte-Julie et Laviolette. Une haie séparera de plus le stationnement de la ruelle verte.

Le projet de 50 000 $ mené par Le Bucafin est réalisé grâce à la participation financière de la Ville de Trois-Rivières, Environnement Canada via son programme ÉcoAction, la Caisse d'économie solidaire de Québec, la Caisse Desjardins des Trois-Rivières de même que Gaz Métro. La nouvelle ruelle verte, la première de Trois-Rivières, est conçue de sorte à ne pas nuire aux différentes utilisations que les résidents et commerçants en font. La végétation utilisée pourra supporter le poids et le passage de camions sans être endommagée.

«Le gazon utilisé est très résistant au poids et n'a pas besoin d'être tondu», explique Cécilia Prodz.

Même si la ruelle verte ne sera réalité qu'au printemps prochain, une fois que la nature reprendra sa place après l'hiver, Cécilia Prodz rêve déjà de voir ce type d'installation se multiplier dans les quartiers trifluviens. Les premiers quartiers regorgent de ruelles et les problèmes d'îlots de chaleur ont depuis longtemps été identifiés. À la Ville, on indique que la ruelle du Bucafin est pour l'instant un projet-pilote et qu'aucune suite n'est pour l'instant prévue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer