Développement agricole: Trois-Rivières se dote d'un plan

La Ville de Trois-Rivières s'est dotée lundi d'un plan de développement de la... (Photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La Ville de Trois-Rivières s'est dotée lundi d'un plan de développement de la zone agricole, un nouvel outil qui a pour objectif de mettre en valeur les terres cultivables présentes sur son territoire en plus de favoriser cette industrie.

Ce plan de développement est réalisé par la Ville de Trois-Rivières en partenariat avec le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) ainsi que l'Union des producteurs agricoles (UPA).

«Ce plan permettra de faire un bilan de ce qu'on retrouve à Trois-Rivières en matière de terres agricoles», explique Yvan Toutant, porte-parole à la Ville de Trois-Rivières qui note que ce plan vise le développement économique de l'industrie agricole.

Si les grandes lignes de ce document préparé à la suite de consultations avec le monde agricole ont été présentées hier aux élus lors de leur rencontre privée, ce plan de développement de la zone agricole de Trois-Rivières sera présenté officiellement le 20 octobre prochain. Après avoir été adopté par les élus trifluviens, il sera par la suite appliqué par Innovation et développement économique (IDE) Trois-Rivières.

«Nous intégrons le milieu agricole dans notre schéma d'urbanisme», souligne le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.

«Souvent les zones agricoles sont jugées par les administrations municipales comme étant des empêcheurs de tourner en rond. Mais il y a aussi là des entreprises importantes et des entrepreneurs. Une ferme vaut aujourd'hui des millions $. Ils participent [les agriculteurs et producteurs] au dynamisme de la ville et nous allons les considérer comme tel», ajoute le directeur général de la Ville de Trois-Rivières, Pierre Desjardins.

Grâce à ce plan, la Ville sera plus en mesure de favoriser le développement agroalimentaire sur son territoire en identifiant des secteurs ou des produits pouvant être exploités. Des tests de sols seront en effet effectués pour connaître les potentiels des différentes terres arables. «Il est possible de faire quoi à Trois-Rivières pour développer l'agriculture?», se demande Yvan Toutant en notant que le plan permettra de répondre à cette question.

Ce plan favorisera de plus des échanges plus fructueux entre les producteurs trifluviens et les commerçants.

Le soutien de la relève agricole occupe une place importante dans ce document, indique la Ville de Trois-Rivières. «La relève en agriculture est problématique à Trois-Rivières, comme partout. Il y a des éléments dans ce plan qui favorise le soutien de la relève des entreprises agricoles», explique le porte-parole à la Ville de Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer