L'imprimerie Marquis à Louiseville a le vent dans les voiles

L'Imprimerie Marquis-Gagné a atteint un beau rythme de... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'Imprimerie Marquis-Gagné a atteint un beau rythme de production.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Le vent souffle du bon bord pour l'imprimerie Marquis de Louiseville. La croissance du volume d'affaires est meilleure que prévu, l'usine a besoin de main-d'oeuvre et la compagnie vient de signer une entente avec un partenaire européen pour la production de livres de l'Europe francophone destinés au marché nord-américain.

Marquis a acheté l'imprimerie Gagné de la compagnie Transcontinental en 2012. Trois ans plus tard, le portrait est nettement meilleur pour cette entreprise, mais aussi pour l'industrie du livre papier, qui va demeurer et qui serait moins menacé par le format numérique d'après de récentes analyses.

«Les chiffres du livre numérique reculent depuis deux trimestres, selon un article publié dans le New York Times. C'est assez intéressant pour nous, car on a investi dans le livre papier. Le livre numérique représente environ 5 % de l'ensemble des livres vendus au Québec. C'est une chronique d'une mort annoncée qui n'est pas arrivée», se réjouit Serge Loubier, président de Marquis.

L'impact d'Internet sur le marché du livre amène un cohabitation entre le livre papier et le format numérique, mais les imprimeries comptent tirer profit de la popularité croissante des commandes en ligne pour le livre papier. L'entente qui vient d'être signée avec SoBook va assurément aider les deux partenaires.

L'entente prévoit que les contrats d'impression de SoBook signés avec des éditeurs européens pour le marché nord-américain seront effectués par Marquis. L'inverse est aussi vrai: les contrats de Marquis pour le marché européen seront imprimés par SoBook.

Cette façon de faire va permettre à Marquis de répondre rapidement à des demandes pour des livres qui seront disponibles sur le marché nord-américain beaucoup plus rapidement.

«Nos clients vont pouvoir décliner leur contenu sur un plus grand territoire. Un client qui référencerait son contenu en Europe pourrait remplir ses commandes en cinq jours au lieu de six semaines. On peut aussi faire la copie d'un seul livre. Vous le commandez et vous le recevez cinq jours plus tard. Les nouvelles technologies numériques permettent de faire ça: l'impression numérique imprime à partir d'un fichier livre, alors que la technologie offset est la reproduction d'une image», explique M. Loubier.

La technologie numérique est l'affaire de l'usine de Montmagny. Grâce à cette technologie, on peut imprimer entre 300 à 400 titres différents à l'heure. Le contrat avec SoBook aura aussi des retombées pour l'usine de Louiseville qui sera en mesure d'imprimer de forts volumes de livres pour le Canada et les États-Unis, marché de choix pour des éditeurs britanniques. Le taux de production à Louiseville est de 15 000 exemplaires d'un livre à l'heure.

«Au Québec, 40 % du marché du livre provient de l'étranger. De ce 40 %, 85 % du marché provient de l'Europe francophone. Actuellement, ces livres arrivent par bateau. Je vise qu'ils ne viennent plus par bateau. Je rêve que les commandes arrivent chez nous et qu'on imprime les livres européens pour le marché québécois», ajoute le président de Marquis.

Selon Serge Marquis, le marché du livre papier s'est stabilisé et il n'hésite pas à le qualifier de solide.

«Le marché est arrivé à maturité, c'est un marché qui doit se réinventer, mais on va demeurer. Le livre papier fait partie du quotidien des gens et l'objet fait partie de l'expérience de lire.»

--------------------------------------------------------

Article du New York Times sur l'industrie du livre.

Meilleur chiffre d'affaires

Depuis que Marquis a acquis l'imprimerie Gagné il y a trois ans, l'entreprise a mis l'accent sur le développement du marché américain. Les efforts de démarchage ont porté fruit, si bien que le chiffre d'affaires de l'entreprise est en hausse de 7 % annuellement depuis l'acquisition, comparativement aux prévisions de 4 %. L'achat d'un compétiteur de l'Abitibi a aussi aidé.

«On vise un chiffre global de 60, 61 millions pour 2015, confirme Serge Loubier. Seulement pour l'usine de Louiseville, le chiffre d'affaires est autour de 30, 35 millions de dollars. On avait 400 000 $ de chiffre d'affaires aux États-Unis. Cette année, on est allé chercher 10 millions de dollars de chiffre d'affaires aux États-Unis. Sur ces 10 millions de dollars, entre 85 et 90 % sont à Louiseville.»

Le niveau d'activité a incité Marquis à ajouter une trentaine d'employés depuis les derniers mois, ce qui porte l'effectif de l'usine de Louiseville à près de 140 personnes. La qualité du travail des employés à l'imprimerie Gagné facilite la tâche lorsque les représentants de Marquis approchent des clients potentiels aux États-Unis. Il faut dire que leur expertise était reconnue avant que Transcontinental, ancien propriétaire de l'imprimerie, abandonne l'impression de livres en noir et blanc pour le marché américain à la suite d'une entente signée en 2011 avec la compagnie Quad Graphics.

«Depuis deux ans, on développe de nouveaux clients, spécialement en Californie. On est des spécialistes des Mangas, cette bande dessinée japonaise.»

Le taux de change favorise Marquis dans ses efforts d'exportation. Le fait que l'entreprise achète son papier de manufacturiers québécois la met à l'abri des soubresauts de la valeur du dollar canadien.

Les prévisions pour 2016 font état d'une hausse du chiffre d'affaires de 4 à 5 %.

Partager

À lire aussi

  • «On a réussi à sauver l'usine»

    Économie

    «On a réussi à sauver l'usine»

    Si Marquis réussit aujourd'hui à avoir un haut niveau d'activités à son usine de Louiseville, c'est grâce aux employés qui ont accepté d'importantes... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer