Plus de plaintes à la SPA de la Mauricie

Le chat Vivaldi l'a échappé belle. Il a... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le chat Vivaldi l'a échappé belle. Il a été victime d'un tireur armé d'une carabine à plomb.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La Société protectrice des animaux de la Mauricie reçoit plus de plaintes mensuellement qu'à l'habitude depuis quelque temps.

Le directeur, Serge Marquis, attribue ce phénomène au fait que les gens connaissent de plus en plus la ligne à guichet unique du Mapaq 1-844-ANIMAUX qui permet de signaler le mauvais traitement infligé à des animaux domestiques ou de fermes.

Le nombre de signalements pour mauvais traitements est passé d'environ trois à une demi-douzaine et plus par mois, dit-il, pour le territoire couvert par la SPAM, soit la Mauricie ainsi que Nicolet et Bécancour.

Le plus souvent, ces plaintes concernent de la maltraitance envers des chiens et des chats.

D'ailleurs, la SPAM a remarqué que les animaux qui lui parviennent sont en plus mauvais état qu'avant. Ils nécessitent des soins dentaires et présentent des signes importants de malnutrition. L'automne, ajoute-t-il, est aussi un moment d'accroissement des abandons.

La SPAM s'attend à vivre un automne très actif auprès des animaux alors que se sont amorcées les consultations publiques du ministère de l'Agriculture, Pêcheries et Alimentation, le 14 septembre, en vue de l'adoption du projet de loi 54 visant l'amélioration de la situation juridique de l'animal.

Une quarantaine de groupes et d'individus sont entendus. La SPAM, pour sa part, a fait parvenir un mémoire, indique Serge Marquis.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer