Une nouvelle Maison Albatros, souhaite Jean-Claude Fortin

Le promoteur Jean-Claude Fortin.... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le promoteur Jean-Claude Fortin.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) Le promoteur Jean-Claude Fortin souhaite la construction d'une nouvelle Maison Albatros. Selon lui, le centre de soins palliatifs ne répondrait plus aux besoins des Trifluviens.

L'homme d'affaires a constaté les lacunes de l'actuelle maison lorsqu'il est allé rendre visite à une résidente de Place Belvédère au crépuscule de sa vie. Il a alors décidé de prendre les choses en mains afin de permettre aux Trifluviens de mourir en toute dignité. «Nous aurons à Trois-Rivières une Maison Albatros digne de ce qu'on a ici [Place Belvédère]», a lancé sous les applaudissements des nombreux résidents réunis pour entendre la présentation des nouvelles phases de Place Belvédère.

«J'ai fait une promesse solennelle. Vous aurez une belle Maison Albatros à Trois-Rivières, je vais m'en occuper. Les Trifluviens pourront mourir dans la dignité.»

Jean-Claude Fortin est d'ailleurs à la recherche d'un terrain pour accueillir ce nouveau bâtiment plus moderne et plus adapté aux besoins des patients en fin de vie. Un terrain sur le bord du fleuve dans le secteur Trois-Rivières-Ouest serait souhaité, indique M. Fortin. Le site de Place Belvédère est toutefois trop étroit pour accueillir à la fois les phases de développement et cette maison de soins palliatifs.

Le promoteur a déjà rencontré à ce sujet des représentants du ministère de la Santé et des Services sociaux afin de faire avancer le projet. Le projet se fait en collaboration avec l'actuelle Maison Albatros. Celle-ci devrait d'ailleurs disparaître une fois la nouvelle maison construite, souligne M. Fortin.

«La subvention que le gouvernement donne est toutefois nettement insuffisante. Il donne 60 000 $ par lit, mais ça coûte environ 100 000 $ par lit. J'ai pris l'engagement de construire une maison neuve avec au moins 16 lits», souligne-t-il, en précisant que Desjardins devrait s'impliquer dans le projet. «On va faire quelque chose de beau, comme ce qu'on voit dans toutes les villes. À part ce que Québec donne, il manque environ 4000 000 $ ou 500 000 $.»

Le projet est déjà bien avancé. Jean-Claude Fortin a mandaté des ingénieurs pour le préparer selon les besoins de la Maison Albatros. «J'ai 80 ans. Avant de crever, Trois-Rivières aura une belle Maison Albatros. Les Trifluviens méritent ça.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer