Aigles: Munoz fouette les troupes

Steve Brown a été nommé joueur par excellence... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Steve Brown a été nommé joueur par excellence chez les Aigles cette saison.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Vincent Gauther
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une fois le petit roupillon du jeudi soir complété, les Aigles de Trois-Rivières se sont laissés inspirer par leur partant Luis Munoz, hier soir dans un stade Fernand-Bédard bondé de
3958 spectateurs, pour décrocher une victoire à sens unique de 7-0 face aux Grays de Garden State.

Grâce à ce 47e gain de la campagne - un 34e à domicile - le dernier week-end du calendrier régulier pourrait difficilement s'annoncer plus captivant pour les Trifluviens. À la recherche de leur premier laissez-passer pour les séries éliminatoires depuis leur arrivée dans la Ligue Can-Am, les Aigles se pointeront aujourd'hui dans la capitale fédérale avec un match de priorité devant les Champions d'Ottawa, à l'aube de cette série de trois matchs. Hier soir, les Ottaviens ont vaincu les Boulders de Rockland 4-2.

Pour se qualifier pour les demi-finales du circuit Wolff, les Aigles devront remporter au moins deux matchs au parc Raymond Chabot Grant Thornton afin de conserver l'exclusivité du quatrième rang, puisque les Champions détiennent l'avantage du bris d'égalité.

Le gérant Pierre-Luc Laforest enverra à tour de rôle sur le monticule Matthew Rusch, Ryan Bollinger et Charles Gillies. «Ce n'est jamais facile d'aller gagner une série à l'étranger. Ils ont de bons lanceurs», a convenu le gérant, entouré de nombreux partisans réunis sur le losange trifluvien après le match.

À son deuxième départ seulement en un mois, en raison d'une blessure à la main gauche, le droitier Munoz s'est fait bien avare sur la butte, hier, espaçant brillamment deux coups sûrs et autant de buts sur balles en sept manches. Encore légèrement embêté par une main endolorie, le Dominicain était néanmoins fier de sa prestation. «Ça s'est bien déroulé avec ma main. Les gars ont très bien joué derrière moi aussi. Maintenant, je veux lancer en séries! Je veux gagner en séries!», a martelé Munoz qui obtiendra le premier départ des séries éliminatoires face aux Boulders si les Aigles réussissent à se qualifier.

Scott Kuzminsky et Philippe-Alexandre Valiquette ont bouclé le match sans entacher la feuille de pointage tandis que Steve Brown

(2 pc, 2 pp), Kyle Lafrenz (2 pp), Pedro Lopez (1 pc, 1 pp) et Craig Hertler (2 pc) ont causé les principaux dommages au bâton. «On avait besoin d'un gros match de Munoz et il nous l'a donné. Il a été solide ce soir. On doit maintenant se concentrer sur Ottawa», a laissé tomber Laforest dont l'équipe montre un dossier de 3-7 contre les Champions.

CARNET DE NOTES

Au terme de son dernier match à domicile de la saison régulière, l'organisation des Aigles en a profité pour décerner les honneurs individuels. Véritable dynamo de l'attaque trifluvienne, Steve Brown a été nommé joueur par excellence de la dernière année en plus de recevoir le titre de joueur offensif (,307 moy, 12 cc, 63 pp). Sans trop de surprise, c'est l'ancien des majeures, l'arrêt-court Pedro Lopez, qui a été choisi meilleur joueur défensif. En 83 matchs, il a commis 10 erreurs lors des 341 jeux dans lesquels il a été impliqué. De plus, les Aigles ont nommé Frédérique Plourde meilleure préposée au bâton de l'équipe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer