La baignade interdite à l'île Saint-Quentin

La baignade est interdite à la plage de... (Olivier Croteau)

Agrandir

La baignade est interdite à la plage de l'île Saint-Quentin.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) Alors que la plage de l'île Saint-Quentin sera bondée lundi en raison de la Classique internationale de canots et que la température va flirter, selon les prévisions, avec les 30 degrés Celsius, il ne sera pas possible de s'y baigner. En effet, à la suite d'un échantillonnage effectué en début de semaine, la qualité de l'eau s'est vu attribuer la cote D, ce qui signifie qu'elle est «polluée». La baignade sera donc interdite tout au long du congé de la fête du Travail.

«Si on obtient la cote D, c'est que l'analyse démontre qu'il y a beaucoup trop de coliformes. Il est préférable pour les gens de ne pas se baigner même si la température est invitante. C'est bien important qu'ils comprennent que s'ils vont se baigner c'est à leurs risques et périls», note Yvan Toutant, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières. L'eau a cette cote depuis la semaine dernière. Les dernières analyses ont donc démontré que la qualité de l'eau ne s'est pas améliorée.

La Classique a été avisée de la situation, précise Stéphane Lamothe, directeur de l'île Saint-Quentin. «La Classique va remettre une lettre à l'ensemble des coureurs. Les douches sont ouvertes, ils vont pouvoir se rincer. Même si on est fermé au niveau de la surveillance depuis la semaine passée, on a quand même pris l'initiative de demander à notre programme d'environnement de refaire un test. Tous les gens concernés sont avisés.»

En effet, il n'y a plus de sauveteurs sur place depuis la fin de semaine dernière en raison du retour en classe. Lorsque la baignade est ainsi interdite, le personnel de l'île et des affiches avisent les visiteurs de la situation. Mais bien des baigneurs font fi des instructions. «On avertit les gens, on les sensibilise, mais on ne peut pas les attacher non plus», note M. Lamothe.

La baignade avait aussi été interdite pendant quelques jours à la fin du mois de juillet en raison d'un taux de contamination bactériologique élevé.

Pour ce qui est de l'affluence, M. Lamothe parle d'un été «dans la moyenne». «Ce n'est pas l'un de nos meilleurs», note-t-il. La température a évidemment un rôle important à jouer. Quand il fait beau, les gens sont au rendez-vous, assure le directeur. Pour ce qui est de l'interdiction de baignade, l'impact n'est pas majeur. Plusieurs personnes viennent quand même profiter de la beauté de l'île.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer