Un premier salon des aidants et des aînés en novembre

Josée Gélinas, de l'Association des personnes aidantes de... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Josée Gélinas, de l'Association des personnes aidantes de la Vallée de la Batiscan, Florence Pauquay, d'Appui Mauricie, Marie-Josée Perron, de l'Association des aidants naturels du Bassin de Maskinongé, Christiane Guilbeault, du Regroupement des aidants naturels de la Mauricie, et Jean-Marie Lapointe, conférencier, ont dévoilé hier les grandes lignes du premier Salon des aidants et des aînés.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Un premier salon faisant la promotion des services disponibles aux proches aidants et aux aînés voit le jour à Trois-Rivières.

Le salon Vivre, aider et avancer sera présenté le samedi 7 novembre à l'hôtel des Gouverneurs de Trois-Rivières. Plus de 40 exposants seront sur place afin de démontrer la panoplie de ressources à la disposition des personnes âgées qui désirent vivre le plus longtemps possible dans leur maison et des proches aidants. «L'objectif est d'offrir du ressourcement à plus d'aidants naturels. Nous souhaitons rejoindre les aidants qui ne se reconnaissent pas comme des aidants ou qui veulent être mieux outillés», raconte Christiane Guilbeault, du Regroupement des aidants naturels de la Mauricie.

Cet organisme s'est associé à Appui Mauricie, à l'Association des aidants naturels du Bassin de Maskinongé et à l'Association des personnes aidantes de la Vallée de Batiscan pour mettre cette activité sur pied. Les quelque 400 visiteurs attendus auront l'occasion d'en apprendre davantage sur les services de répit pour les proches aidants, de conseils financiers, de vêtements adaptés et d'obtenir des conseils sur l'adaptation des maisons afin de faciliter la vie des aînés.

«D'ici 2031, le tiers de la population en Mauricie aura 65 ans et plus. C'est important de parler des services qui existent pour mieux vivre chez soi», ajoute Marie-Josée Perron, de l'Association des aidants naturels du Bassin de Maskinongé.

Le comédien Jean-Marie Lapointe fait partie des conférenciers présents à cette journée. M. Lapointe a accompagné des personnes en fin de vie et donne de son temps dans différentes associations. L'importance d'aider son prochain sera d'ailleurs au coeur de son propos.

«Ma conférence porte sur les causes et les gens qui m'ont transformé, qui font de moi une personne plus authentique. Faire du bénévolat est une partie importante de ma vie. La vie est beaucoup plus riche quand on tend la main. On donne sans attendre en retour.»

Selon des données fournies par le regroupement de ces organismes, 46 970 personnes âgés de 15 ans et plus consacrent chaque semaines plus d'une heure de soins à une personne âgée, dont 16 000 donnent cinq heures et plus de leur temps. Les proches aidants offrent une moyenne hebdomadaire de 4,2 heures à la personne aidée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer