Fluoration: Aubin croit que la population devrait être consultée

Jean-François Aubin... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jean-François Aubin

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'opposition grandissante à la fluoration de l'eau potable à Trois-Rivières devrait amener le conseil municipal à consulter ses citoyens sur la question, croit Jean-François Aubin.

Le conseiller du district de Marie-de-l'Incarnation affirme ne pas avoir changé son fusil d'épaule quant à la nécessité de la fluoration de l'eau potable. En février 2014, il a fait partie des neuf conseillers ayant voté en faveur de cette politique. Mais il admet volontiers que, devant la tournure des événements, la question mérite d'être soumise à l'opinion publique.

«J'avais dit à l'époque que j'étais pour, mais j'avais des interrogations et je continue à lire et à avoir des informations. Il y a autant d'arguments qui sont pour la fluoration que contre. Mais ce qui est neuf est l'acceptabilité sociale. Plus ça avance, plus je pense qu'on devrait consulter.»

M. Aubin fait référence au travail effectué par la Coalition trifluvienne pour une eau très saine. Selon lui, la récolte de plus de 14 000 signatures de personnes qui s'opposent à la fluoration doit être prise en considération.

«On peut dire que certaines personnes ont signé la pétition sans savoir ce que c'était. Mais ça ne peut pas être l'ensemble. Ça suppose que la population désire être consultée. Il faut entendre ça. On est rendu à minuit moins cinq, car la fluoration doit recommencer en 2016. Mais ça va prendre une décision politique avec une majorité de conseillers.»

M. Aubin suggère que la consultation pourrait être effectuée par un sondage transmis avec le compte de taxes. Cela pourrait être fait en même temps que le prochain scrutin municipal, en novembre 2017.

«Je n'ai pas encore d'arguments déterminants qui m'amèneraient à dire que je suis contre, déclare Jean-François Aubin. Mais le débat se poursuit. La coalition continue son travail, près de 15 000 personnes ont signé la pétition, sept conseillers ont voté contre la fluoration au conseil.»

Marie-Claude Camirand fait partie des sept personnes ayant voté contre ce projet. La conseillère du district de Chavigny est très favorable à ce que la Ville lance une consultation sur le sujet, mais doute que cela soit réaliste.

«Le problème est que nous ne sommes pas majoritaires. Je suis sûre que les gens qui ont voté pour la fluoration vont garder la ligne du maire qui se fie sur la santé publique. Mais je suis pour une consultation. On pourrait savoir enfin ce que la population en pense. Plus on est ouvert, mieux c'est pour un gouvernement de proximité.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer