Le Lampsilis de l'UQTR de retour de mission

On retrouve sur la photo Gilbert Cabana, Pierre... (Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste)

Agrandir

On retrouve sur la photo Gilbert Cabana, Pierre Magnan et Andrea Bertolo, professeurs au département des sciences de l'environnement à l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'esturgeon jaune, une espèce en danger en Amérique du Nord, est très abondant dans le lac Saint-Pierre. «C'est un beau succès d'une gestion de la pêcherie», indique le professeur Gilbert Cabana du département des sciences de l'environnement de l'UQTR.

Les populations de dorés jaunes et de dorés noirs, des espèces prisées, se portent aussi très bien. Malheureusement, les chercheurs n'avaient pas que de bonnes nouvelles à annoncer, vendredi, au sujet de la santé de cet écosystème fluvial.

Les jeunes perchaudes se sont faites rares au cours des campagnes d'échantillonnage réalisées cette semaine par le Lampsilis, le navire de recherche de l'UQTR qui arrive tout juste d'une mission. Il est vrai que les biologistes n'ont échantillonné que six stations.

Pierre Magnan, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en écologie des eaux douces, raconte que le dernier bilan produit sur l'état de la perchaude au lac Saint-Pierre datait de 2013.

Plus de détails dans Le Nouvelliste du 29 septembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer