Parti conservateur: deux circonscriptions encore orphelines

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) Pendant que ça se bouscule aux portes dans Saint-Maurice-Champlain du côté du NPD avec cinq candidats qui se disputeront l'investiture dès mercredi soir, le Parti conservateur est toujours sans représentant dans deux circonscriptions de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

C'est donc entouré de comtés orphelins que le premier ministre sortant Stephen Harper est débarqué en région lundi dernier, soit à Drummondville et Trois-Rivières. Car les candidatures conservatrices se font toujours attendre dans Berthier-Maskinongé et Bécancour-Nicolet-Saurel.

«C'est sûr qu'il y aura des candidats. Il y a quelques noms qui circulent», a assuré au Nouvelliste un porte-parole du PCC, Kevin Ménard. Si le processus de recrutement est en cours sur la rive sud pour tenter de déloger le député bloquiste Louis Plamondon, il n'est toutefois pas commencé pour trouver celui ou celle qui affrontera la députée néodémocrate Ruth Ellen Brosseau.

Interrogé à savoir si ce retard ne s'explique pas justement par la difficulté de battre ces deux élus, M. Ménard a répliqué qu'il n'y avait pas de raisons particulières.

Il n'en demeure pas moins qu'à partir de ce soir, les principales formations politiques auront désigné leur candidat dans tous les comtés de la région, sauf le Parti conservateur.

Après l'investiture néodémocrate de mercredi soir à Shawinigan, le compte sera complet dans Saint-Maurice-Champlain avec les candidats Jacques Grenier (PCC), François-Philippe Champagne (PLC) et Sacki Carignan Deschamps (BQ). Dans Trois-Rivières, on y retrouve déjà Dominic Therrien (PCC), Yvon Boivin (PLC) et André Valois (BQ) qui feront la lutte au député sortant du NPD, Robert Aubin.

marc.rochette@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer