La chaleur fait des heureux

La chaleur fait le bonheur des enfants qui... (Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste)

Agrandir

La chaleur fait le bonheur des enfants qui s'amusent dans les jeux d'eau. C'est le cas de Kelly Chamberland et de son amie Stacy Nadeau qui profitent de la chaleur en compagnie de Jordy Chamberland.

Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Cyrenne
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les nuages ont filé, les averses nous ont quittés, la chaleur et l'humidité sont arrivées, «enfin l'été» disent les vacanciers! Pour les prochains jours, le thermomètre devrait indiquer une trentaine de degrés Celsius. D'ailleurs, après une saison grise, cette chaleur et ce ciel bleu réjouissent les nombreux établissements touristiques de la région qui disposent d'installations aquatiques.

La piscine à vagues chauffée, les glissades d'eau et les jeux d'eau pour les enfants ont été fort convoités par les Mauriciens. Le parc aquatique du Camping H2O, situé dans le secteur Pointe-du-Lac à Trois-Rivières, a vu son nombre de baigneurs croître en raison de la période chaude des dernières heures.

«C'est certain qu'il y a beaucoup plus de gens au parc aquatique. La fin de semaine a été très bonne avec la chaleur. Pour ce qui est de l'achalandage, en semaine, il ne faut pas oublier que plusieurs personnes sont de retour au travail, mais c'est aussi très bon», mentionne Sophie Bellemare du parc aquatique H2O. D'ailleurs, la saison estivale a été semblable à l'an dernier, en ce qui concerne le nombre de visiteurs.

Au camping du Domaine Grand R, on remercie Dame Nature pour ce cadeau de fin de saison. Le lac artificiel entouré d'une plage de sable fin est particulièrement populaire.

«Les entrées d'un jour sont plus nombreuses. La canicule nous amène des gens qui ne seraient pas venus s'il n'avait pas fait aussi chaud. Avec 40 degrés, les gens ne pensaient pas à la rentrée des classes, mais bien à se baigner. Il y a aussi des campeurs qui ont prolongé leur séjour au camping pour profiter du beau temps», confie Josée Francoeur, l'adjointe administrative du Domaine Grand R.

À Shawinigan, là aussi, les plans d'eau sont prisés. Le parc de l'île Melville a été populaire au cours des derniers jours. «On a beaucoup de gens lorsqu'il fait chaud, les sous-bois font en sorte qu'il fait un peu plus froid. Les activités nautiques sont très populaires lorsqu'il y a des vagues de chaleur, comme en ce moment», précise Marie-Louise Tardif, la directrice générale du parc de l'île-Melville.

Les baisses d'achalandage du début de la saison estivale n'ont toutefois pas été rattrapées, mais la situation est loin d'être désastreuse, selon Mme Tardif. «L'an dernier, on affichait complet tout le temps, c'était exceptionnel et cette année, pour le mois de juillet, c'était comparable à 2014», soutient la directrice.

Au camping Parc de la péninsule à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, on connaît une très bonne année étant donné l'ajout de glissades d'eau, un investissement de près de deux millions de dollars. «Lorsqu'il fait beau, c'est certain qu'il y a du monde. Ça ralentit un peu la semaine, mais on a eu du monde tout l'été», confirme Bernard Ménard, le propriétaire. Au début de l'été, la plus imposante glissade de la Mauricie avait été fermée au public, quelques jours après son inauguration, afin d'y apporter quelques ajustements. Par la suite, les visiteurs ont été au rendez-vous.

Toutefois, l'expression le bonheur des uns fait le malheur des autres trouve son sens dans certains lieux touristiques de la région. Au Domaine de la forêt perdue, la chaleur accablante fait fuir les visiteurs.

«L'après-midi, ça tombe plus tranquille lorsqu'il y a des périodes trop chaudes. À ce moment, les gens cherchent les cours d'eau. Les visiteurs potentiels remettent leurs activités à plus tard», confirme le propriétaire de l'établissement, Jean-Pierre Binette. Le Domaine de la forêt perdue connaît, dans son ensemble, une saison estivale plus difficile.

«On fait nos frais cette année, sans plus. Il y a une diminution du nombre de groupes. C'est la météo qui fait notre succès et cet été, elle n'est pas de la partie. Pour notre part, on va reprendre notre saison après la rentrée des classes, les fins de semaine seront populaires puisque habituellement, la météo est parfaite, ce n'est pas trop chaud ni trop froid. Nous ne sommes pas en état de panique en ce moment, on garde espoir pour la suite des choses», explique M. Binette.

En ce qui concerne les piscines extérieures, à Trois-Rivières, la saison s'est terminée dimanche dernier. Toutefois, les piscines de l'Exposition et du parc Martin-Bergeron demeurent ouvertes sur les heures habituelles.

La dizaine de jeux d'eau dans les parcs sont aussi accessibles au public. À Shawinigan, deux piscines sont ouvertes aux baigneurs, soit celles des parcs Frank-Gauthier et Val-Mauricie. En raison de la vague de chaleur, elles fermeront à 20 h plutôt qu'à 19 h. Les piscines Saint-Marc, au parc Antoine-Saint-Onge, et Saint-Maurice sont fermées depuis dimanche dernier, mais les jeux d'eau du parc Saint-Maurice demeurent ouverts.

Quant aux conditions météorologiques à venir, elles plairont aux frileux. «Ce n'est pas anormal ce temps chaud. Les températures sont élevées, mais on ne bat pas de record. On peut appeler ça une vague de chaleur. Il fera chaud jusqu'à jeudi avec des températures avoisinant les 30 degrés Celsius. Généralement, au mois d'août, lorsqu'il fait chaud, c'est humide et on n'y fera pas exception cette semaine», précise le météorologue d'Environnement Canada, René Héroux.

Le record de chaleur à battre, en Mauricie, en ce 18 août, est de 34 degrés Celsius. Il remonte à 1935. À certains moments, lundi, il a fait 30 degrés Celsius, mais avec l'humidex, on ressentait jusqu'à 39 degrés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer