Près de 40 000 pèlerins au 6e Festival de l'Assomption

Des milliers de pèlerins sont venus célébrer sur... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

Des milliers de pèlerins sont venus célébrer sur le site du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Lortie
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Même si la fête n'était pas tout à fait terminée dimanche matin, l'heure était au nettoyage au sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. Pour ceux qui n'y étaient pas, il suffit de regarder les photos du sixième Festival de l'Assomption pour constater la réussite de l'évènement, qui a attiré une foule record de 40 000 pèlerins cette année. La plus grande fierté du recteur, le père Yoland Ouellet, est d'avoir trouvé l'équilibre entre l'intériorité et les manifestations festives pendant ces neuf jours de célébrations entourant l'Assomption de la Vierge Marie.

Sylvie Desgroseilliers était la tête d'affiche de la... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Sylvie Desgroseilliers était la tête d'affiche de la Nuit bleue, samedi, jour de la fête de l'Assomption.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

La procession aux flambeaux du samedi soir, 15... (Photo: courtoisie) - image 1.1

Agrandir

La procession aux flambeaux du samedi soir, 15 août, jour même de la fête de l'Assomption, a attiré une imposante foule.

Photo: courtoisie

Yoland Ouellet était en pleine forme au lendemain de l'apogée du festival, soit la soirée de la Nuit bleue, qui se déroulait cette année le samedi 15 août, jour même de la fête de l'Assomption. «Une soirée exceptionnelle qui en a mis plein la vue et plein le coeur», estime le recteur, un brin de fierté dans la voix.

Ladite soirée s'est ouverte avec le groupe pop-louange Effata. Des milliers de festivaliers se sont ensuite dirigés vers le lac Sainte-Marie, dans les jardins du sanctuaire, où un immense feu de joie les attendait pour la procession aux flambeaux. La fête s'est poursuivie avec un spectacle de Sylvie Desgroseilliers, qui a offert une prestation au large répertoire, pas seulement à caractère religieux. L'ensemble Vocalys, de la Mauricie, et le Groupe Éclat de Brooklyn ont clos cette Nuit bleue, qui s'est terminée aux petites heures du matin.

Rappelons que la messe créole avait été annulée le week-end dernier. L'organisation avait alors prédit que la diaspora haïtienne préférerait se concentrer sur la venue du premier cardinal d'Haïti, monseigneur Chibly Langlois. Cette prévision s'est en effet avérée juste puisque des centaines de pèlerins sont arrivés vendredi pour assister à la célébration du 15 août à midi. Une impressionnante foule était également présente pour la célébration de dimanche, à 10 h, qui se déroulait elle aussi en créole et en français.

Pas moins de 63 groupes se sont déplacés en autobus, soit plus que la cinquantaine d'autocars qu'on dénombre habituellement. «On a eu un record d'achalandage le 14 et 15», note le père Ouellet. «La fête de l'Assomption tombait bien sûr un samedi, ça a favorisé les déplacements.» En tout, on estime à 40 000 le nombre de pèlerins qui sont venus célébrer «cette montée céleste dans la joie» du corps de la Vierge Marie. Plus de 1000 personnes étaient présentes à chaque spectacles, une série qui débutait mardi dernier. Du côté de la boutique, on n'avait pas vu autant de monde depuis 2002, «qui avait été une grosse année». À noter que l'organisation a manqué de flambeaux pour la procession du 15 août au soir, signe de l'engouement.

«J'ai une très grande satisfaction pour ce sixième festival. C'est une réussite au niveau de l'expérience elle-même, qui a mûri avec les années. Nous sommes arrivés à un bon équilibre entre la partie intérieure, ce temps de ressourcement avec les prédicateurs en après-midi, et le temps festif de joie contagieuse en soirée. J'aime cet équilibre qu'on a enfin trouvé, cette dose à donner, tant à ces pèlerins qui viennent d'années en années, qu'à tous ces nouveaux visages du multiculturalisme.» Rappelons que la formule traditionnelle était davantage tournée vers les prédications de prêcheurs en après-midi et en soirée.

Le père Ouellet souligne la chaleur qui régnait ce week-end à l'intérieur de la basilique, tant à l'étage qu'au sous-sol, qui étaient pleins à craquer. Si l'achalandage venait qu'à augmenter encore, ce dernier confie vouloir transposer certaines célébrations à l'extérieur. «On a des espaces extraordinaires ici pour faire des rassemblements. C'est possible de s'organiser pour recevoir encore plus de monde. Le plein air, je trouve ça sain pour chanter la bonne nouvelle, respirer, célébrer notre foi. C'est mon souhait qu'on développe ça.»

À noter que la rediffusion de plusieurs moments-clés à TVCogeco et à MAtv se fera du 16 au 22 août, soit à 9 h 45 ou à 19 h 30.

Fin de mandat pour le recteur du sanctuaire

En cette fin de festival, le père Yoland Ouellet a tenu à confirmer les rumeurs qui circulaient selon lesquelles il n'occuperait bientôt plus les fonctions de recteur au sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. C'est donc le 15 octobre prochain qu'il terminera son mandat, qui aura duré quatre ans, soit depuis septembre 2011. «Je suis très reconnaissant envers la population du soutien que j'ai eu. Je prévois poursuivre un travail de promotion de notre beau sanctuaire. À l'horizon, un temps sabbatique à me reposer, mais ce sera en temps et lieu que je reprendrai. Je ne peux pas en dire plus pour l'instant.»

Le recteur qui aura donné au Festival de l'Assomption sa couleur se dit heureux du temps passé à la direction de cet important lieu de pèlerinage. La nouvelle direction devrait être annoncée autour de janvier 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer